Aymeric Caron victime de menaces et sous surveillance

Aymeric Caron victime de menaces et sous surveillance
Aymeric Caron victime de menaces et sous surveillance
Dans cette photo : Bernard-Henri Lévy
Aymeric Caron en danger ? Suite à sa vive altercation avec Bernard-Henri Lévy samedi 6 septembre sur le plateau d' « On n'est pas couché », le chroniqueur de l'émission de Laurent Ruquier aurait reçu des menaces. Il a depuis été placé sous surveillance policière.
A lire aussi


La semaine dernière, le plateau du talk de France 2 « On n'est pas couché » a été le théâtre de violents échanges entre Aymeric Caron, l'un des deux chroniqueurs de l'émission, et le philosophe Bernard-Henri Lévy.

Évoquant le conflit israélo-palestinien, Caron avait alors reproché à BHL de ne pas prendre position en faveur de la Bande de Gaza. « Pourquoi ne vous a-t-on pas entendu, fermement, dénoncer la politique de Netanyahu contre Gaza qui a mené cet été à la mort de 2 000 personnes dont les trois-quarts sont des civils et 500 enfants?? ». Ce à quoi le philosophe avait répondu : « Moi, je suis prêt à pleurer chacun de ses enfants palestiniens morts et je pense que c'est chaque fois inacceptable. […] Les responsables de cela c'est le Hamas […] qui a voulu et déclenché cette guerre. »



Ravivant les tensions autour du conflit opposant Israéliens et Palestiniens, le débat d'Aymeric Caron et BHL s'est alors retrouvé au centre de discussions enflammées sur Internet.

Leur désaccord aurait cependant pu s'arrêter là si le chroniquer n'avait pas reçu des menaces. Selon Le Parisien, qui rapporte l'affaire, Aymeric Caron s'est rendu au commissariat mercredi septembre après son numéro de téléphone portable, son adresse ainsi que celle de ses parents ont été divulgués sur la Toile.

Le quotidien rapporte aussi que les voisins des parents d'Aymeric Caron ont reçu dans la nuit de mercredi à jeudi un appel téléphonique d'un inconnu leur expliquant qu'il y avait « une fuite de gaz chez eux et qu'il fallait défoncer la porte ». Ce « canular » serait l'œuvre du hacker Ulcan, bien connu des forces de police pour avoir piraté le site Rue89 et s'en être pris au fondateur du site Pierre Haski.

Pour assurer la sécurité du journaliste et celle de ses proches, la préfecture de police de Paris a renforcé ses rondes autour de son domicile.