Cash Investigation : le patron d'Huawei très remonté contre Elise Lucet

Cash Investigation : le patron d'Huawei très remonté contre Elise Lucet
Cash Investigation : le patron d'Huawei très remonté contre Elise Lucet
Dans cette photo : Elise Lucet
François Quentin n'apprécie visiblement pas les enquêtes sur les sous-traitants d'Huawei, qu'il dirige. Le patron est très remonté contre les équipes de Cash Investigation et Elise Lucet qui ont mis en avant le travail d'enfants sur certains sites. L'homme promet que la journaliste « n'aura plus aucun grand patron » en interview.
A lire aussi


Le patron de Huawei aurait-il un problème avec la liberté d'information ? François Quentin n'a, en tout cas, pas digéré l'enquête de Cash Investigation sur les secrets de fabrication des téléphones portables. Ainsi, Elise Lucet et ses équipes ont découvert que des grandes marques sous-traitent à des entreprises qui ne respectent pas le code du travail.

Et l'émission de s'intéresser au cas de la Chine où des enfants seraient exploités pour réaliser l'assemblage des smartphones, dont ceux de la marque Huawei qui a refusé de répondre aux questions d'Elise Lucet. Face à ses refus, la journaliste a fini par s'inviter à un déjeuner de chefs d'entreprise pour interpeller François Quentin.

« J'ai activé tous mes réseaux »

Le haut responsable, visiblement très irrité, a botté en touche en jouant la carte du déni. Invité à réagir aux faits reprochés le patron a assuré à L'Usine Nouvelle, que l'entreprise pratiquait une « tolérance zéro » avec les sous-traitants qui ne respecteraient pas le Code du travail.


Et de formuler une menace contre Elise Lucet. « J'ai activé tous mes réseaux et Madame Lucet n'aura plus aucun grand patron en interview, sauf ceux qui veulent des sensations extrêmes ou des cours de Media training ».