ONPC : Laurent Ruquier présente ses excuses à Soizic Corne -vidéo

ONPC : Laurent Ruquier présente ses excuses à Soizic Corne -vidéo
ONPC : Laurent Ruquier présente ses excuses à Soizic Corne -vidéo
Dans cette photo : Laurent Ruquier
Il l'avait annoncé et il l'a fait. Le présentateur d' "On n’est pas couché" ainsi que son équipe ont présenté leurs excuses à Soizic Corne, après la diffusion d’une séquence qui n’a pas été coupée au montage.
A lire aussi


La semaine dernière un moment gênant s’était emparé du plateau d’ « On n’est pas couché ». Alors qu'ils recevaient, Patrick Sabatier, qui venait présenter son livre intitulé 60 ans… et alors ? Aymeric Caron, qui n'est pas prête de quitter l'émission, a fait référence à un émission diffusée dans les années 70 sur TF1, « Les visiteurs du mercredi » et à sa co-animatrice, Soizic Corne.

Après en avoir visionné un court extrait, il demande pourquoi cette femme n’apparait pas dans son livre. Embarrassé, Patrick Sabatier répond : « Parce que ça n'est pas possible je crois » avant que Laurent Ruquier n’enchaîne : « Elle n'est plus là, hélas » ou « En tout cas pas disponible. Je crois qu'elle n'existe plus ». Un malaise général s’est alors installé sur le plateau puis un fou rire. Une séquence de mauvais goût pour certains téléspectateurs et proches de l’intéressé.

>> Revoir l'extrait de « On n'est pas couché » sur Soizic Corne

Ruquier prend la parole au nom de toute l’équipe

Le présentateur a donc profité d’une nouvelle émission pour présenter ses sincères excuses à Soizic Corne et à son entourage : « En aucun il ne s'agissait d'une attaque personnelle, » explique-t-il « mais c'est le flou de la situation entre Patrick Sabatier et Aymeric Caron qui nous a évidemment provoqué ces fous rires. Cela aurait pu concerner mais alors n'importe qui d'autre et, en aucun cas, nous ne voulions blesser, ni elle, ou sa famille. » Avant de conclure : « Nos excuses sont sûrement plus sincères que certains qui se sont emparés de cette séquence pour attaquer l'émission et ont même parfois rediffusé les images à plusieurs reprises alors qu'ils nous reprochaient de ne pas les avoir coupées. »