Arthur : "Je vis dans un cocon entouré d'airbags, d'assistants et de Doliprane"

Arthur : "Je vis dans un cocon entouré d'airbags, d'assistants et de Doliprane"
Arthur : "Je vis dans un cocon entouré d'airbags, d'assistants et de Doliprane"
À quelques semaines de la diffusion du numéro de « Rendez-vous en terre inconnu » le mettant à l’honneur, Arthur s’est confié sur cette expérience dans les colonnes d’un hebdomadaire. L’animateur a notamment admis avoir un mode de vie extrêmement privilégié.
A lire aussi
Pourquoi cette maman a photographié son bébé entouré de lait maternel
News essentielles
Pourquoi cette maman a photographié son bébé entouré de...


C’est le 2 décembre que sera diffusé le numéro de « Rendez-vous en terre inconnue » auquel Arthur a participé. Un numéro qui avait fait couler beaucoup de vague alors qu’Arthur et Frédéric Lopez venaient de s’envoler pour le Pérou à la rencontre des Quéchuas. En cause, le récent exil fiscal de l’animateur de TF1. Pendant plusieurs semaines, le doute planait sur la diffusion ou non de l’émission. Finalement, il semble que France 2 ait fait un trait sur cette polémique.

Dans les colonnes de TV Magazine, Arthur s’est donc confié, sur cette expérience qu’il appréhendait. « Je me suis dit qu’aller affronter toutes mes phobies d’un coup allait peut-être les faire disparaître », plaisante-t-il. Et d’ajouter : « J’adore cette émission, mais je me disais en la regardant que je n’aurais jamais le courage de la faire ». Et pour cause, il y a en effet un gap entre le mode de vie d’Arthur et celui du peuple Quéchuas. « Je vis dans un cocon entouré d’air bags, d’assistants et de Doliprane. Il y a beaucoup d’amour derrière tout cela, mais j’ai de plus en plus envie de me barrer du bureau, de vivre. J’ai conscience d’avoir une vie ultra privilégiée. Qu’on le veuille ou non, ce métier nous coupe souvent de la réalité. Ceux qui n’osent pas le reconnaître sont des menteurs », admet-il d’ailleurs.

Frédéric Lopez m’a ouvert de nouveaux horizons

Heureux d’avoir vécu cette aventure, le jeune quinquagénaire confie ne plus être le même depuis son retour. « Les gens qui me connaissent savent que, depuis une dizaine d’années, j’ai trouvé quelle était ma quête personnelle. Avec ma famille, mes amis, je dois rattraper le temps perdu à courir après la réussite », révèle-t-il, avant de poursuivre. « Frédéric Lopez m’a ouvert de nouveaux horizons. Depuis « Rendez-vous en terre inconnue », j’ai décidé de voyager beaucoup plus. Avant, quand je marchais, je regardais par terre. J’ai décidé de lever les yeux, plus loin ».