Faustine Bollaert est fière d'avoir participé à Rising Star

Faustine Bollaert est fière d'avoir participé à Rising Star
Faustine Bollaert est fière d'avoir participé à Rising Star
Deux semaines après la finale de « Rising Star », Faustine Bollaert s’exprime enfin sur l’échec du télé-crochet de M6 qui était pourtant tant attendu. Malgré des audiences très décevantes, l’animatrice se dit fière d’avoir présenté l’émission.
A lire aussi
Pourquoi la princesse Eugénie a affiché fièrement sa cicatrice à son mariage
News essentielles
Pourquoi la princesse Eugénie a affiché fièrement sa...


Deux semaines après la finale de « Rising Star » qui a vu la victoire de Corentin Grevost devant seulement 1,6 millions de téléspectateurs (soit 8% de part d’audience), Faustine Bollaert évoque pour la première fois le télé-crochet de M6 qui constitue l’échec de la rentrée pour la chaîne. Invitée mercredi sur les ondes d’Europe 1 dans le cadre du « Grand Direct des Médias » de Jean-Marc Morandini, l’animatrice est également revenue sur « Le Meilleur Pâtissier » qui, à l’inverse, a séduit davantage de Français que les éditions précédentes, avec un record à 3,5 millions  de téléspectateurs (15,8% de part d’audience). « Ça fait plaisir parce que c’est une émission à laquelle je suis très attachée et en effet ça marche très bien », a-t-elle expliqué au sujet du programme pâtissier remporté par Anne-Sophie. Et  d’ajouter : « Comme quoi, on peut se renouveler, c’est la troisième saison. On peut renouveler des marques fortes et comme quoi les gens ont envie de bienveillance en ce moment ».

« J’avais envie de présenter ce programme. Je l’ai fait. Je ne le regrette pas »

En revanche, « Rising Star » ne deviendra jamais une  marque forte. Et alors qu’elle a longtemps affirmé qu’elle ne s’inquiétait pas pour les audiences, Faustine Bollaert ne peut aujourd’hui que constater les dégâts. « C’est vrai que "Rising Star" n’a pas marché du tout. On a tellement parlé de cette émission. On en a parlé avant, on en a parlé pendant. Aujourd’hui c’est le moment de faire le point. Le point en effet c’est que ça n’a pas marché. C’est la vie de la télé. Il y a des émissions qui marchent, il y a des émissions qui ne marchent pas », analyse-t-elle désormais avant de poursuivre. « Le format avait des failles, on le savait. L’émission n’a pas marché dans beaucoup de pays  à l’étranger ; elle n’a pas marché en France. Il y avait le pari de l’interactivité et je pense que c’est pour ça que M6 a décidé de faire ce programme », remarque-t-elle toutefois.

Quoi qu’il en soit, l’épouse de Maxime Chattam ne souhaite garder que le meilleur de cette expérience dont elle ne regrette rien. « Je peux vous dire en tant qu’animatrice que j’ai adoré présenter ce programme, que j’en suis très fière, que je l’assume parfaitement et qu’il était très bien produit », assure-t-elle.  En outre, la maman comblée de la petite Abbie est satisfaite du travail effectué. « Je pense avoir montré humblement que je pouvais tenir un prime de cette ampleur avec Guillaume (Pley, ndlr.). Sur M6, avec une émission qui était aussi attendue, il y avait beaucoup de pression et j’ai beaucoup appréciée de le faire. J’ai rencontré des gens formidables, des équipes formidables. Je suis une femme de défis. J’ai fait un pari, j’avais très envie de présenter ce programme. Je me suis battue pour le faire. Je l’ai fait. Je ne le regrette pas. »