Maroc : le Nouvel Observateur censuré

Maroc : le Nouvel Observateur censuré
Maroc : le Nouvel Observateur censuré
La distribution de l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur a été bloquée par les autorités marocaines en raison d'une reproduction jugée blasphématoire du visage du prophète Mahomet dans un dossier consacré au monde arabe.
A lire aussi


Les fidèles du Nouvel Observateur au Maroc se voient privés de leur lecture nourricière. Les autorités ont bloqué la distribution d’un numéro consacré au monde arabe, et qui reproduit le visage de Mahomet. Un geste blasphématoire rigoureusement proscrit par la tradition musulmane. Le Nouvel Observateur suit les pas de L’Express, l’hebdomadaire français qui s’est vu censuré pour les mêmes raisons il y a quelques jours. Un dossier spécial de 95 pages sur l’Islam  comportait une reproduction du visage du prophète, glissée parmi les sujets suivants : « Le vrai visage de Mahomet », « les poètes du prophète », « ni libre ni soumise ».
Le commentaire des autorités est laconique. « Le numéro du Nouvel Observateur a été interdit parce qu'il a reproduit le visage du prophète et c'est interdit par notre religion. C'est évident », a déclaré un responsable du ministère de la Communication sous le couvert de l'anonymat. Dans le cas de L’Express, le ministre marocain de la Communication, Khalid Naciri, avait simplement rappelé : « Nous avons toujours été fermes sur cette question, très sensible pour notre opinion publique. Cela n'est pas nouveau. »

Elodie Vergelati

(Avec AFP)

VOIR AUSSI

Charlie Hebdo détruit par un incendie criminel
Elections au Maroc : « 15% de femmes, ce n'est pas la parité »
Maroc : référendum pour une nouvelle Constitution