Travailler en couple : vie pro et vie privée peuvent-elles faire bon ménage?

Travailler en couple : vie pro et vie privée peuvent-elles faire bon ménage?
Travailler en couple : vie pro et vie privée peuvent-elles faire bon ménage?
Peut-on enchaîner repas en amoureux et business à deux ? Trois couples nous livrent leur expérience de travail en duo et prouvent qu'aménager sa cuisine n'est pas incompatible avec la vie à deux en entreprise, à condition, bien sûr, de respecter quelques principes.
A lire aussi


Lionel et Christiane avaient toujours rêvé d’ouvrir ensemble leur restaurant. Un licenciement à 40 ans les a poussés à se lancer et l’aventure a duré 22 ans. A 70 ans aujourd’hui, les deux retraités n’ont jamais regretté leur pari : « Cette expérience a été très enrichissante, raconte Christiane. En plus, nous vivions sur notre lieu de travail, pour le plus grand plaisir de nos enfants ! » Comme eux, de nombreux duos dans la vie deviennent aussi, par choix ou par état de fait, partenaires de boulot. Car si, en France, 5% des entreprises créées sont une affaire de couple (1), 12% des ménages se sont aussi formés au bureau (2). Mais alors, entente amoureuse et professionnelle iraient-elles de pair ? « Non, répond Frédéric Fanget, psychiatre et auteur de l'ouvrage "Oser la vie à deux" (3). Travailler ensemble implique beaucoup de conditions et notamment celle que chacun puisse se réaliser indépendamment de l’autre, pour que la troisième entité, le couple, puisse exister.  1 + 1 doit être égal à 3 ! » Pour Christiane, en tous cas, il semble que l’équation ait été une évidence : « Cela n'a rien changé à notre couple, mais nos tâches étaient bien définies », assure la retraitée.

« De grandes capacités de communication »

Jeanne, 28 ans, et Pierre, 29 ans, sont en couple depuis sept ans. Un mois après leur rencontre, ils s’investissaient dans un collectif d’artistes et ne l’ont jamais quitté, « parce qu’on s’y épanouit, c’est très enrichissant », souligne Jeanne. Et si une fois les études achevées, chacun a choisi son bureau, l’association reste alors leur open space commun. En 2007, Pierre travaille dans l’urbanisme. Jeanne, elle, décide de monter une agence d’évènementiel. « Mais après quelques années, se souvient la jeune entrepreneuse, je n’arrivais plus à développer mon activité et Pierre avait toutes les compétences pour m’aider ». Ils décident alors tous deux de se réunir autour du même projet, avec cette fois plus de difficultés : « C’était assez compliqué au début, admet Jeanne, il fallait du temps à Pierre pour comprendre les enjeux et se former, là où certaines choses étaient évidentes pour moi. » Quelques mois de tension qui n’auront pas raison du couple. « Pour pouvoir travailler ensemble, insiste le psychiatre, les couples doivent savoir s’écouter, se comprendre, et accepter les avis de chacun, surtout lorsqu’ils ne sont pas d’accord. Cela sous-entend aussi qu’il faut avoir de grandes capacités de communication. » Et aujourd’hui, si Jeanne et Pierre sont toujours voisins de caisson, ils sont avant tout un duo à la maison : « On n’allait pas se séparer à cause de ça, souligne Jeanne, si ça ne fonctionnait pas, on arrêtait de bosser ensemble ».

« Anticiper une éventuelle séparation »

Pour Justine, 23 ans, l’expérience a été plus douloureuse. Artiste de cirque, elle a d’abord travaillé dans la même compagnie de théâtre que son amoureux, avant que tous deux décident de monter leur propre spectacle : « Ça coulait un peu de source, vu nos aspirations communes. Tout concordait. Nous avions les mêmes envies, les mêmes goûts esthétiques. » Mais si le couple est arrivé au bout de son projet, il n’en est pas sorti indemne et est aujourd’hui séparé : « Nous étions ensemble du matin au soir, ça a révélé beaucoup de choses. Nous n’avions pas les mêmes façons de travailler et l’ego peut être vite blessé si on ne dissocie pas "le chéri" et le partenaire de jeu. » Pour Frédéric Fanget, s’il est, en effet, essentiel de partager une vision commune du travail, il est aussi nécessaire d’avoir suffisamment confiance en soi : « Il faut que le couple se complète et que chacun y trouve son compte. C’est un contrat que l’on passe avec l’autre et qu’il faut sans cesse renégocier, en restant toujours à l’écoute. Mais, il faut aussi songer aux conditions de sortie et ce, dès le départ. » Et quand il s’agit d’une création d’entreprise, anticiper une éventuelle séparation, c’est aussi réfléchir au statut de chacun des membres du duo. « Ça peut peut-être catastrophique si l’on n’y pense pas, insiste le psychiatre. C’est une façon de protéger son couple. On y fait attention comme avec tout ce qui a de la valeur. »

1 Enquête sine sur les générations 2002 et 2006, INSEE.
2 INED
3 Editions Odile Jacob, 2010, 22 euros.

VOIR AUSSI

Le couple dans tous ses états
Oser la reconversion professionnelle en couple
Quel statut pour mon conjoint dans mon entreprise ?