Carrière : la grossesse fait perdre deux ans aux femmes

Carrière : la grossesse fait perdre deux ans aux femmes
Carrière : la grossesse fait perdre deux ans aux femmes
44% des femmes considèrent que leur grossesse a été un frein à leur carrière, selon une enquête réalisée par Le journaldesfemmes.com en partenariat avec la société Envie de fraises. Une discrimination qui pourrait ainsi faire perdre deux ans d'évolution aux jeunes mères.
A lire aussi
Management : la carrière des femmes toujours freinée par les stéréotypes
News essentielles
Management : la carrière des femmes toujours freinée par...


La grossesse reste un frein à la carrière pour 44% des femmes. C’est ce que révèle un sondage réalisé par Le journaldesfemmes.com en partenariat avec la société Envie de fraises. Soit près du double des chiffres avancés par le baromètre du Défenseur des droits et de l’Organisation internationale du travail en 2011. Pire, selon cette même enquête, 9% affirment même avoir été licenciées. « La plupart des entreprises sont en constante réorganisation : du coup, lorsque les femmes reviennent, leur poste a disparu ou quelqu’un a pris leur place », commente Emmanuelle Boussard-Verrecchia, avocate spécialiste du droit du travail, interrogée dans Le Parisien. « S’ensuit une période de fragilité pour la salariée. Certaines perdent même carrément leur emploi. J’ai d’ailleurs de plus en plus de dossiers concernant des licenciements liés à une insuffisance professionnelle au retour du congé, alors que tout allait bien avant la grossesse. »

C’est en effet le sentiment de 36% des femmes (44% chez les cadres !) qui estiment n’avoir pas retrouvé l’intégralité des fonctions qu’elles occupaient à leur retour de congé maternité. « Les conséquences sont bien plus longues sur la carrière que l’absence physique de quatre ou six mois. Dans le meilleur des cas, un bébé fait perdre deux ans à l’évolution de carrière d’une femme. Pendant cette période, elle n’aura en général pas de promotion » assure ainsi l’avocate. Un changement de fonction qui peut aussi être accompagné d’une baisse de salaire. Et selon l’enquête du journaldesfemmes.com, 40% des jeunes mamans ne réclament pas ce qui leur est dû…

VOIR AUSSI

Grossesse : comment échapper aux discriminations au travail ?
Un guide pratique pour lutter contre les discriminations au travail
Grossesse et maternité : les femmes discriminées au travail
Discrimination au travail : où sont les femmes ?