Club Terrafemina Lille : soirée "speed business" pour les jeunes entrepreneuses

Club Terrafemina Lille : soirée "speed business" pour les jeunes entrepreneuses
Club Terrafemina Lille : soirée "speed business" pour les jeunes entrepreneuses
Mardi 4 juin, à l'Hôtel Casino Barrière Lille, le Club Terrafemina Lille réunissait les femmes du Nord autour du thème  « Femmes chefs d'entreprise. » Plus d'une centaine d'entre elles ont répondu présentes, heureuses de pouvoir rencontrer, échanger, partager dans une ambiance conviviale.
A lire aussi


C'est pour fédérer les femmes autour de l'entrepreneuriat et de l'engagement dans la métropole lilloise qu'est né il y a trois ans le Club Terrafemina Lille. Le 4 juin dernier, Karine Muller, responsable de l'antenne nordiste, recevait avec son équipe quelques pointures de la création d'entreprise dans la région. Une façon d'insuffler au public féminin le goût de l'aventure entrepreneuriale grâce à des modèles inspirants. 

Françoise Holder : du groupe Paul à Force Femmes

Première à intervenir, Françoise Holder s'est confiée sur son parcours de femme chef d'entreprise, de mère et de grand-mère. Co-fondatrice du groupe Holder, présent dans 50 pays, elle a travaillé en tandem avec son mari Francis pour faire d'une boulangerie familiale un empire, s'installant d'abord dans les galeries commerciales, « là où l'on ne paie qu'un loyer et où les clients potentiels sont nombreux », innovant ensuite dans le secteur de la petite restauration de qualité. D'opportunités en succès, le groupe Paul en vient à racheter la célèbre enseigne parisienne Ladurée Pâtisserie en 1993. Réputée pour ses macarons inimitables, elle compte aujourd'hui six magasins à Paris et plus d'une vingtaine en Europe et dans le monde. Quand on demande à Françoise Holder comment concilier vie de famille et responsabilités professionnelles, elle se souvient d'années difficiles : « C'était beaucoup d'heures, pas de week-ends, des heurts parfois car trop d'heures avec son conjoint… » Une organisation de tous les instants, mais aussi une autre époque : « Le samedi, je prenais mon bébé dans son panier et j'allais au travail. »

Après quarante années dans la même société, Françoise Holder a passé la main à ses enfants et elle s'investit désormais dans des causes qui lui tiennent à cœur : elle est présidente de l'association Forces Femmes, présidente de la Commission Égalité Fommes-Femmes au Medef national, et membre du comité directeur de l'Institut Montaigne, tout comme son amie Véronique Morali, fondatrice de Terrafemina. Ensemble elles veulent œuvrer pour la visibilité des femmes dans notre société. 

Marraine du club Terrafemina Lille, Madame Holder a répondu sans détours à l'interview préparée par Karine Muller. 

Karine Muller : Être une femme et se lancer, à faire ou ne pas faire ?
Françoise Holder : Il faut oser, savoir s'entourer, de personnes parfois beaucoup plus compétentes que vous, et il faut travailler en confiance avec sa banque.

K. M. : Le statut d'auto-entrepreneur vous semble-t-il un réel tremplin pour la création d'emploi ? 
F. H. : Il faut considérer ce statut comme un apprentissage du milieu professionnel, un temps de reconnaissance de la conjoncture par rapport au projet, mais en aucun cas un statut pérenne. 

K. M. : Vous êtes une femme engagée auprès des femmes, quel chemin reste-il encore à parcourir ?
F. H. : Je considère que rien n'a vraiment évolué, les femmes restent moins payées, sont souvent employées sur des postes à temps partiel… Le terme même de parité ne devrait pas exister, seule la valeur du travail doit être appréciée. 

Annick Castelain : « Ne restez pas seules »

Annick Castelain est à la tête de la Brasserie Castelain, entreprise traditionnelle qui fabrique et commercialise de la bière, la Ch'ti d'abord, la plus connue, mais aussi la Jade, une bière biologique crée en 1986, et la Maltesse, bière apéritive de dégustation. Mais son grand plaisir reste de donner carte blanche à son personnel pour des bières saisonnières comme celle de Printemps, qui vient tout juste de sortir. En effet, Annick Castelain manage une trentaine de personnes, essentiellement des hommes, à qui elle a su communiquer la passion de son métier. Elle aussi milite pour le choix d'un entourage compétent, en qui l'on a confiance. Son mot d'ordre d'ailleurs est : « Ne restez pas seules, osez et foncez. » Elle estime que c'est grâce à des rencontres, des réseaux, que l'on évolue et que l'on se construit. Elle cite le CJD (Centre des jeunes dirigeants d'entreprise) mais aussi FCE (Femmes chefs d'entreprise), ou Initiatives Plurielles qui peuvent aider à construire une stratégie.

Karine Baillet : entre raids sportif et management entrepreneurial

Ce fut au tour ensuite de Karine Baillet de nous faire part de son approche tout à fait atypique du monde de l'entreprise. Sportive de haut niveau, elle a participé et gagné des raids multi-sports dans toutes les régions du monde, et organise désormais le célèbre Raid du Touquet Paris-Plage dans le Pas-de-Calais et le Touquet Raid Amazones. En parallèle, cette énergique mère de famille a créé la société KBO pour partager son expérience de coach. Les similitudes sont en effet évidentes dans le management d'une équipe de raid et celle d'une équipe entrepreneuriale : partager un projet fort, monter une bonne équipe, fédérer autour d'un chef, gérer les rapports homme-femme, positiver une défaite. Quelle société ne rêve pas de mettre à profit ce genre d'expérience ?

Pour clore cette galerie de portraits, Pauline, de la société Les Vins de Pauline, ateliers de dégustation et ventes privées de vin, nous a raconté le déclic qui l'a conduit à créer son entreprise, qui vient d'un pays de cépages, le Nord. Belle région, chaleureuse et accueillante, elle manquait toutefois cruellement de passionnés, de connaisseurs, pour conseiller sur un choix de vin. Son projet a de plus rencontré des avis très favorables de la part du réseau FCE, ce qui l'a grandement encouragée. 

Speed Business : un concept qui séduit

La soirée s'est prolongée par un Speed business, soit une session de networking détendue autour d'un verre. L'objectif : échanger cartes de visite et idées de business potentiels entre les diverses professions représentées. Photographes, galeristes, coach scolaires, prestataires d'événements, loueurs de voitures avec chauffeur (pour dames), experts comptables et jeunes étudiantes en quête d'un réseau pour démarrer. 

Un grand bravo à toute l'équipe du Club Terrafemina Lille, à commencer par Karine Muller, puis Valérie Blanquefort de Terrafemina Paris pour l'organisation parfaite de cette soirée. 

Merci à nos partenaires : L'Hôtel Casino Barrière Lille pour la privatisation du Boréal, notre prestataire évènementiel Am Stram Gram, la photographe Aurélie Evrard (clichés de la soirée sur demande). 

Légende Photo : De gauche à droite: karine Baillet, Annick Castelain, Françoise Holder, Karine Muller, Florence Wagner, Pauline Vicard

VOIR AUSSI

Combien coûte la création d'entreprise ?
Création d'entreprise : les statuts juridiques pour monter sa boîte
Lille : Parcours féminin au Palais des Beaux Arts