L'intégration des handicapés en entreprise s'améliore

L'intégration des handicapés en entreprise s'améliore
L'intégration des handicapés en entreprise s'améliore
L'Association nationale pour la gestion du fond d'insertion professionnelle des handicapés (Agefiph) a dressé le 19 juin le bilan pour l'emploi des personnes handicapées. Un bilan en demi-teinte car si le nombre d'embauches a considérablement augmenté en 10 ans, le chômage n'épargne pas ces personnes qui connaissent déjà plus de difficultés que les autres à trouver un emploi stable et durable.
A lire aussi
Entreprises : des progrès pour l'emploi des handicapés
emploi
Entreprises : des progrès pour l'emploi des handicapés

Les entreprises du secteur privé de plus de 20 salariés ont pour obligation d'employer au moins 6% de personnes handicapées au sein de leurs effectifs, et ce depuis 1987. Cette obligation a été renforcée en 2005 par une loi complémentaire. Si l'entreprise refuse d'employer du personnel handicapé, elle sera dans l'obligation de reverser des pénalités à l'Association nationale pour la gestion du fond d'insertion professionnelle des handicapés (Agefiph). Celle-ci s'engage depuis 1987 en faveur de l'insertion professionnelle et du maintien de l'emploi pour les personnes handicapées dans le secteur privé. Elle joue un rôle central auprès des handicapés pour la politique de l'emploi. L'association vient de publier sa dernière étude, dans laquelle elle constate de nombreux progrès et présente ses nouvelles initiatives d'accompagnement.

Plus d'embauche pour les handicapés

En 2000, les entreprises embauchaient 210 000 travailleurs handicapés. Dix ans après, le nombre de salariés handicapés a augmenté de 60% : 336 900 personnes handicapées ont ainsi un emploi. L'Agefiph voit dans ces chiffres une réelle mobilisation sur le sujet de la part des entreprises. En effet, 78% des entreprises ont employé directement des personnes handicapées en 2010. 50% d'entre elles dépassent même le taux légal imposé de 6%. Une avancée considérable, qui a entraîné une baisse de collecte pour l'Agefiph. En effet, les entreprises qui refuseraient d'employer du personnel aux facultés réduites doivent reverser des pénalités à l'Association. Une baisse de collecte pour la 5e année consécutive, synonyme de progrès et d'évolution des mentalités.

Le chômage n'épargne pas les handicapés

Malgré un taux d'embauche croissant, le chômage touche également les personnes handicapées. Coup du sort, il augmente même plus vite que celui de l'ensemble des demandeurs d'emploi. Fin 2012, Pôle Emploi recensait presque 400 000 affiliés handicapés, soit un nombre de demandeurs d'emploi qui a augmenté de 60% en 4 ans. D'après le rapport, les personnes handicapées se retrouveraient en situation de chômage vers 50 ans. Le niveau de qualification, l'âge et le nombre croissant de reconnaissances de la qualité de travailleur handicapé sont les trois grandes raisons qui permettent d'expliquer cette situation.

Des initiatives d'accompagnement

Face à cette situation contextuelle, l'Agefiph a décidé de repenser son offre d'intervention pour s'adapter au mieux aux tendances du marché du travail et renforcer l'efficacité de son action. Élaborée en fonction des besoins des personnes handicapées et des entreprises, cette nouvelle offre s'axe sur des prestations, des services et des aides pour permettre de s'adapter à toutes les situations : accès à l'emploi, maintien de l'emploi, projet d'entreprise, accompagnement.

En 2012, les efforts fournis par l'association ont permis le placement de 63 640 personnes en milieu ordinaire de travail, la création de 2 984 activités, le maintien de poste pour plus de 17 000 travailleurs handicapés, l'accès à la formation pour plus de 62 000 personnes. Pour l'année 2013, l'Agefiph se concentre essentiellement sur le maintien de l'emploi et sur la formation des personnes handicapées avec la mise en place d'un plan d'alternance biennal qui devrait redonner un élan aux contrats d'apprentissage et de professionnalisation.

Les aides pour les employeurs et les travailleurs handicapées ont aussi été revues à la hausse. L'association tente également de renforcer l'accès des personnes handicapées aux mesures gouvernementales, telles que les emplois d'avenir et les contrats de génération.


Camille Coutant

VOIR AUSSI

Comment mieux scolariser les enfants handicapés ?
Handi2Day : des recrutements en ligne pour les handicapés
Louer un handicapé pour aller à Disney, c'est tendance

Plus d'actu sur : Travail et handicap

Semaine pour l'Emploi des Personnes Handicapées : la situation en 5 chiffres
Handicap et emploi : l'image s'améliore, mais l'embauche reste difficile
Handicap : des mesures d'aide annoncées par François Fillon