Des chômeurs attaquent Pôle emploi pour défaut d'accompagnement

Des chômeurs attaquent Pôle emploi pour défaut d'accompagnement
Des chômeurs attaquent Pôle emploi pour défaut d'accompagnement
Une demi-douzaine de chômeurs a décidé d'attaquer Pôle emploi en justice. Ils reprochent au service public d'aide à l'emploi de les avoir mal accompagnés dans leurs recherches de travail.
A lire aussi
Pôle emploi : le recrutement sans CV expérimenté, comment ça marche ?
emploi
Pôle emploi : le recrutement sans CV expérimenté, comment...

Mécontents de l'accompagnement dispensé par Pôle emploi dans leurs recherches de travail, 6 chômeurs vont déposer vendredi 5 juillet des demandes de dommages et intérêts pouvant aller jusqu'à 300 000 euros par dossier, précise le site de RTL. Chacun d'entre eux reproche à la structure « un défaut d'accompagnement » et souhaite faire reconnaître que Pôle emploi n'a pas respecté son obligation de suivi des chômeurs.

L'avocat de l'un des chômeurs Me Florent Hennequin a précisé que tout serait mis en œuvre pour obtenir une réaction de la part de Pôle emploi : « En cas de refus ou d'absence de réponse, nous saisirons le tribunal administratif », a-t-il précisé. C'est la première fois qu'une telle procédure pour obtenir des dédommagements de la part de Pôle emploi sera menée.

L'an dernier, un chômeur dépendant de l'agence d'Issy-les-Moulineaux avait déjà saisi la justice pour se retourner contre Pôle emploi, car il n'avait « bénéficié que de trois rendez-vous en agence, en dépit de ses demandes réitérées » et n'avait reçu aucune offre d'emploi. Le tribunal administratif de Paris avait ordonné que Pôle emploi respecte ses obligations envers ce chômeur de 54 ans. Une décision qui avait finalement été annulée par le Conseil d'État.

Camille Coutant


VOIR AUSSI

Chômage : triste record battu en France
Moins d'un chômeur sur deux a retrouvé un emploi après avoir suivi une formation

Des chômeurs proposés en vitrine au Danemark

Pôle Emploi : un conseiller poste des offres farfelues pour manifester son exaspération