Bannir les e-mails en dehors des heures de bureau : bonne ou mauvaise idée ?

Bannir les e-mails en dehors des heures de bureau : bonne ou mauvaise idée ?
Bannir les e-mails en dehors des heures de bureau : bonne ou mauvaise idée ?
En Allemagne, le syndicat IG Metall propose d'interdire les e-mails en dehors des heures de travail. Cette initiative qui vise à réduire le stress et l'hyperconnexion des employés pose de nombreuses questions.
A lire aussi


A l’ère des smartphones, la frontière entre vie privée et professionnelle est de moins en moins étanche. Comment échapper aux messages envoyés à toute heure du jour et de la nuit sur sa messagerie professionnelle ? Et qui n’a jamais répondu à un e-mail pressant, reçu à 22 heures, soit en dehors des horaires de travail ?

« Avoir du temps libre est un droit »

En Allemagne, le puissant syndicat IG Metall a appelé le gouvernement à légiférer afin d'interdire les e-mails et les SMS professionnels en dehors des heures de bureau. « Terminer sa journée de travail ainsi qu'avoir du temps libre est un droit», a assuré au journal allemand Bild Detlef Wetzel, président du syndicat. Cette mesure a notamment pour but de «protéger les salariés du stress ».

Plusieurs entreprises allemandes, comme Volkswagen et Henkel, ont déjà mis en place, dès 2011, cette trève des e-mails, qui consiste à limiter l’envoi de messages aux plages horaires de travail. En France, la CFDT revendique de son côté un droit à la déconnexion face à « l’invasion numérique ».

1 salarié sur 2 consulte ses e-mails en dehors du travail

Selon un sondage réalisé en 2012 par BVA, près d’1 salarié sur 2 consulte régulièrement ses e-mails professionnels le week-end ou pendant les vacances, lorsqu’il y a accès en dehors du bureau. Cette consultation est source de stress pour une personne sur deux.

Imposer une trève des e-mails pose des questions d’ordre juridique. Doit-on lier une nnexion» et temps de travail quotidien? De plus, comment appliquer cette mesure dans les entreprises internationales qui sont en permanence en communication avec d’autres pays ? Enfin se pose la question de l’envie réelle des salariés de se déconnecter. Le fait est, de nombreux salariés choisissent de rester connectés, par habitude ou par convenance.

VOIR AUSSI

Top 7 des mails de bureau à éviter
Entreprise : quelles sont les limites entre vie privée et pro ?
Quelles formules de politesse utiliser dans un e-mail ?