Xavier Niel (Free) : patron préféré des Français ?

Xavier Niel (Free) : patron préféré des Français ?
Xavier Niel (Free) : patron préféré des Français ?
Box, téléphonie mobile, 4 G... Free a dynamité les prix du marché des télécommunications ses dix dernières années. Et les Français n'y sont pas insensibles. Avec 39% des voix, Xavier Niel a été sacré à 45 ans « patron idéal », selon le baromètre Promise consulting Inc/Le HUffPost publié samedi.
A lire aussi
Les métiers préférés des Français sont...
fiches métiers
Les métiers préférés des Français sont...


Non content d'être la dixième fortune de l'Hexagone – son patrimoine est estimé à six milliards d'euros -, Xavier Niel est aussi le " patron idéal " des Français. Selon le baromètre Promise consulting Inc/Le HUffPost publié samedi, 40% des personnes interrogées estimeraient que le boss de Free est une " personnalité économique idéale ou presque idéale ". Il arrive donc en tête, et ce largement avant ses concurrents. On trouve, en effet, loin derrière lui Michel-Edouard Leclerc (19 %), Anne Lauvergeon (19 %), l'ancienne patronne d'Areva et Pierre Kosciusko-Morizet, fondateur de PriceMinister (12 %).

Xavier Niel, trublion des télécommunications

Un succès sans nul doute lié à son rôle de trublion des télécommunications. En dix ans, Xavier Niel a, en effet, cassé les prix d'accès à Internet, divisé par deux les prix des forfaits mobiles et vient de se lancer dans une offre 4G à un prix défiant toute concurrence. Mais il a aussi su séduire avec la création de l'école 42, un établissement qui forme au codage informatique. Enfin, le patron d'Iliad est aussi un anti-conformiste qui n'hésite pas à s'exprimer sur le système éducatif français ou à railler le ministre du Redressement productif...

VOIR AUSSI

Sheryl Sandberg : 4 trucs qu'on aimerait piquer à la milliardaire numéro 2 de Facebook
Les patrons séduisants font grimper le cours de l'action de leur entreprise
Allemagne : bientôt la semaine de 32 heures pour les jeunes parents ?
L'incubateur June : les femmes entrepreneuses ont leur télé-réalité