Pourquoi créer une entreprise rend les femmes heureuses ?

Pourquoi créer une entreprise rend les femmes heureuses ?
Pourquoi créer une entreprise rend les femmes heureuses ?
Selon le dernier baromètre du Global Entrepreneurship Monitor, créer leur entreprise rendrait les femmes heureuses. Une bonne nouvelle alors que la ministre des Droits des femmes, Najat-Vallaud Belkacem, tente d'encourager l'entrepreneuriat féminin en France.
A lire aussi
Pourquoi les femmes devraient arrêter de travailler à partir de 15h35 ce 6 novembre
News essentielles
Pourquoi les femmes devraient arrêter de travailler à...


Créer une entreprise rend les femmes heureuses, c'est le Global Entrepreneurship Monitor (GEM) qui le dit. Cet institut compare le bien-être de créateurs d'entreprise - débutants ou confirmés -, de 70 pays avec celui d'individus n'ayant pas la fibre entrepreneuriale. Et à en croire le dernier baromètre publié en janvier, les chefs d'entreprise du monde entier, qu'il s'agisse d'hommes ou de femmes, éprouveraient davantage de satisfaction dans leur vie personnelle et professionnelle. Un épanouissement exprimé par des confidences telles que : « Ma vie est très proche de l'idéal dont j'ai toujours rêvé » ou « Si je devais tout recommencer, je ne changerai rien ».

Les dirigeantes d'entreprises plus heureuses que leurs homologues masculins

Mais si créateurs et créatrices sont globalement très épanouis, il semble que ces dernières le soient plus encore. En effet, les femmes chefs d'entreprise évoluant dans des économies innovantes exprimeraient un degré de bien-être supérieur à celui de leurs homologues masculins. Le GEM ne donne pas les raisons de ce bonheur accru mais on peut penser que la meilleure conciliation entre vie professionnelle et privée, la possibilité de mieux gagner sa vie ou tout simplement le fait de créer une entreprise qui soit utile aux autres ne sont pas étrangers à cette allégresse.

Autant de bonnes nouvelles alors que la ministre des Droits des femmes, Najat-Vallaud Belkacem, était ce jeudi matin au Salon des entrepreneurs pour encourager l'entrepreneuriat féminin. Et pour cause, avec seulement 30% de créatrices d'entreprise, les femmes sont encore très minoritaires dans ce domaine en France ; un retard préjudiciable aussi bien à la gent féminine qu'à l'économie. Aussi, afin d'inverser la tendance, la benjamine du gouvernement avait présenté le 27 août dernier, un plan visant à informer, orienter, accompagner et faciliter l'accès des femmes à la création ou la reprise d'entreprise et à son financement. Une initiative qui commence à porter ses fruits avec notamment la signature de partenariats bancaires pour faciliter l'accès au financement pour les femmes ou le développement d'un site Internet dédié à l'entrepreneuriat féminin.