Risques psychosociaux : comment les prévenir et les détecter ?

Risques psychosociaux : comment les prévenir et les détecter ?
Risques psychosociaux : comment les prévenir et les détecter ?
Alors que les conditions de travail se sont détériorées, les risques psychosociaux sont en constante augmentation. Burn out, stress, angoisse : comment prévenir et détecter ces troubles ? Nous avons posé la question à Sylvain Leduc, maître de conférences en psychologie du travail et ergonomie à l'université d'Aix-Marseille et auteur des « Risques psychosociaux » (PUF).
A lire aussi


Terrafemina : Que désigne-t-on lorsqu’on parle de « risques psychosociaux » ?

Sylvain Leduc : Le terme est complexe à définir, il faudrait plutôt parler de troubles psychosociaux. On les identifie souvent d’abord par une démotivation qui peut aller jusqu’au burn out et même au suicide. Mais il peut s’agir aussi d’absentéisme et même plus souvent de présentéisme, ou d’état de stress, d’angoisse, de phobie et d’agressivité entre collaborateurs. Ils naissent souvent de la conjonction de trois facteurs : une organisation du travail floue, un contexte social difficile (crise, concurrence) et une perception personnelle de notre travail…

Tf : Comment les prévenir ?

S. L. : Pour prévenir les risques psychosociaux, il faut construire une organisation du travail qui intègre le réel et non simplement la représentation que s’en font les décideurs. En effet, d’une part, l’Homme n’est jamais constant, sa productivité varie en fonction de multiples facteurs et d’autre part, les contraintes, les outils, les situations réelles sont en général méconnues. Enfin, le monde du travail est plus souvent conçu pour les hommes et moins pour les femmes ; ce qui n’est pas sans conséquences. Ainsi, même s’il y a quasi autant de maladies professionnelles quel que soit le sexe, les troubles mentaux et de comportement progressent plus chez les femmes ces dernières années. Ainsi, les trois axes importants à intégrer dans la pratique managériale pour prévenir les RPS, sont le soutien, la reconnaissance et l’autonomie. Soutenir, c’est apporter une aide au plan technique et social, reconnaître, c’est gratifier et valoriser les performances (y compris au quotidien), donner de l’autonomie c’est accorder à ceux qui travaillent la possibilité de réaliser les tâches qui leur sont confiées selon des modes opératoires souples, sans que cela puisse être considéré comme la transgression d’une norme.

Tf : Comment détecter les RPS ? Quels signes doivent nous alerter ?

S. L. : Il faut être très à l’écoute de ce qu’on ressent et être très vigilant sur son état mental. Soit l’on s’en rend compte soi-même, soit l’entourage nous interpelle par des messages type : « il n’y a que ton boulot qui compte », soit enfin le corps parle de lui-même : troubles digestifs, du sommeil, lombalgie, migraines…

Les risques psychosociaux de Gérard Valléry et Sylvain Leduc, éditions PUF, Que sais-je ?, 9,20 euros.

VOIR AUSSI

Burn out : le travail rend fou !
1 agent sur 7 dans l'Éducation nationale en état de « burn out »
Dossier : Trouver son rythme au travail
Souffrance au travail : le management est-il en crise ?