5 trucs pour rester concentrée au boulot

5 trucs pour rester concentrée au boulot
5 trucs pour rester concentrée au boulot
À l'école vous aviez déjà du mal à écouter le prof de sport. Depuis, personne ne vous a donné de cours de concentration. Vous avez beau être entraînée, au boulot votre cerveau répond deux jours sur trois. Pourquoi et comment on se déconcentre ? Quel est le secret des gens qui ont toujours l'air concentrés (et qui le sont vraiment) ? Réponses.
A lire aussi


Ne pas confondre : la collègue qui a toujours l’air débordée et en même temps absorbée dans un tableau excel très compliqué (il peut s’agir d’une ruse pour avoir la paix ), et celle qui est vraiment concentrée sur son taf et qui termine toujours une demi-heure avant vous.

La collègue vraiment concentrée possède sans doute des armes que vous n’avez pas, vous qui papillonnez du cerveau 30% de votre temps de travail. Ce n’est pas votre faute, vous avez des petits soucis de concentration, vous avez plein de problèmes en ce moment, voire vous êtes carrément déprimée par votre job. (Si besoin : 8 signes qui prouvent que vous êtes en burn out).

>> 4 profils de losers : ces gens qui ne peuvent pas réussir dans l'entreprise <<

Raison de plus pour vous re-concentrer : plus de concentration, c’est du temps gagné, donc plus de temps hors de cet open-space que vous ne supportez plus. La concentration, c’est aussi un temps de mobilisation du cerveau pendant lequel vous ne pensez pas à votre carrière moribonde. C’est surtout du stress en moins parce que de l’efficacité en plus, et de fait, plus de bonheur quand on sort du boulot à 18h30 au lieu de 19h30. 

Pourquoi on se déconcentre ?

La réponse est évidente : vous vous dispersez par paresse intellectuelle, fatigue, envie de rêvasser, etc. Le problème c’est que notre façon de travailler actuelle nous y encourage. Si vous ne travaillez pas avec Internet, vous avez au moins à côté de vous votre téléphone portable. Dans les années 2000, ère préhistorique du mobile, les aimables salariés laissaient leur nokia dans leur cartable durant leur temps de travail, voire même l’éteignaient. La vie perso restait dans le temps perso.

Mais les années 2010 ont réduit les budgets et vous n’avez même plus de ligne de téléphone professionnelle. Votre numéro perso est aussi devenu votre pro, pas question donc de ne pas le laisser sur le bureau. Quand cet écran ne vous appelle pas, c’est votre boîte mail qui clignote parce que Béa a encore besoin de vous pour dépanner l’imprimante. Ou la messagerie interne type Skype qui vous oblige à dialoguer avec 5 personnes en même temps, tout en continuant à travailler.


Ajoutez à cela les entreprises qui n’ont pas bloqué Facebook et tous les accès perso. On a vite fait d’aller réserver ses vacances plutôt que de plancher sur le bilan financier de la boîte.


>> Infobésité : le nouveau syndrome des salariés connectés <<

1. Éliminez les agents perturbateurs

« Débranchez ! » Laissez votre portable dans votre tiroir, interdisez-vous Internet pendant une ou deux heures, coupez les messageries instantanées et fermez votre boîte mail. Vous avez le droit d’être en conférence avec vous-même. Gardez vos petites affaires perso pour la pause-déjeuner.


2. Faites une pause toutes les heures

Oui, n’ayez pas peur de défendre la pause café ou la pause thé (moins énervant) auprès de votre équipe. A condition de ne pas les rendre trop élastiques et de choisir votre moment. Quand vous terminez une tâche et que vous vous apprêtez à en commencer une autre, mais pas au beau milieu d’un boulot ingrat. Prenez 10 minutes, aérez-vous et évitez de fumer, la cigarette accentue la fatigue et le mal de tête.


>> Les 10 indispensables de votre tiroir de bureau <<

3. Commencez plus tôt

Les grands de ce monde se lèvent tôt, beaucoup plus tôt que vous. Débarquez au bureau trois quarts d’heure avant les autres. Allumez votre ordi, lisez la presse, éliminez et classez vos mails, et surtout, faites le programme de votre journée. Heure par heure ou presque, estimez le temps qu’il vous faudra pour les différentes tâches à accomplir, et inscrivez en priorité les problèmes que vous devez absolument résoudre avant 18 heures.


>> Lunch box : 4 recettes pour bien déjeuner au boulot <<

4. Faites le ménage dans votre tête et autour de vous

La procrastination n’est pas une tare irrémédiable. Ne remettez au lendemain rien de ce qui peut être accompli dans la journée. Toutes les tâches que vous repoussez sans cesse constituent autant de parasites de votre cerveau qui vous déconcentrent lorsque vous vous sentez débordée et démotivée. Déblayez un maximum, et cela s’applique aussi à votre plan de travail. Aucun grand chef ne travaille dans une cuisine en désordre. Rangez-votre bureau, une fois par semaine au moins.


>> Faire du sport au bureau : 5 exercices à pratiquer devant l'ordinateur, l’air de rien <<

5. Faites une « Don’t want to do list »

La todo list est un incontournable pour déposer sur le papier votre stress et vous organiser. Mais on met souvent à la fin ce qu’on n’a pas envie de faire, si bien qu’on ne le fait jamais. Faites une liste à part, avec tout ce que vous n’aimez pas faire, ce qui vous fait peur ou que vous redoutez. Chaque jour éliminez une ligne de cette Don’t want todo list. Vous aurez au quotidien une occasion d’être contente de vous. 
Et avant de quitter votre chaise, faites le plan de la journée du lendemain.

>> Organiser une réunion efficace : la règle des deux pizzas de Jeff Bezos, CEO d'Amazon <<

Dans l'actu