Comment négocier son salaire lors d'une promotion ?

Comment négocier son salaire lors d'une promotion ?
Comment négocier son salaire lors d'une promotion ?
Un poste se libère… il y a de la promotion dans l’air. Vous avez de grandes chances d’être promu. Est-ce le bon moment pour négocier votre salaire ? Oui, mais attention, pas n’importe comment ! 5 conseils pour y arriver.
A lire aussi
Négocier son salaire : 3 erreurs à éviter
Mag
Négocier son salaire : 3 erreurs à éviter

1. Vérifiez l'équation offre-demande

Dans le cas qui nous intéresse, l'offre c'est vous et la demande c'est le poste. C'est la plus vieille loi du monde !

Voici quelques questions que vous pourriez vous poser : Ai-je des concurrents ou pas ? Quel est mon degré d'exclusivité ? Quels sont mes atouts ? Est-ce que je dispose d'un avantage-compétence ?

En d'autres termes plus vous êtes rare, unique et indispensable plus vous êtes en mesure de négocier votre salaire.

>> 4 conseils pour bien préparer son entretien annuel d'évaluation <<

2. Activez votre réseau

Comment vos managers, vos collègues vous voient-ils ? En bref que disent-ils de vous quand vous n'êtes pas là ? Vous êtes le beau-frère du boss ? Peut-être vous considèrent-ils comme son poulain ? Vous jalouse-t-on ? Vous traînez peut-être une vieille casserole derrière vous.

C'est le moment de faire un peu de lobbying. Activez votre réseau, rapprochez-vous des gens et prenez un peu de temps pour leur parler… C'est fou, ce que vous allez apprendre. Cela vous permettra de positionner « votre offre » en fin stratège pour négocier votre salaire.

>> Comment demander et obtenir de nouvelles responsabilités ? <<

3. Trouvez le bon ton pour négocier son salaire

Deux dérives en matière de négociation salariale : ne pas oser demander un avantage par manque de confiance en soi ou, au contraire, abuser d'une situation.

Si vous pensez vous situer dans le premier cas, vous pouvez penser à la maxime suivante : « On a tous les jours l'occasion de ne pas être un lâche », ou vous souvenir que personne d'autre que vous ne paiera vos factures.

Si vous pensez vous trouver dans le deuxième cas, n'oubliez jamais que le monde est tout petit et que rien n'est plus dangereux qu'une personne que l'on a trahie.

Enfin, souvenez-vous que nous n'avons pas à faire de paternalisme avec l'entreprise ni penser qu'elle doive prendre soin de nous à notre place. Entre ces deux points se situe l'espace de la négociation entre adultes.

>> Comment négocier son salaire ? <<

4. Trouvez votre Mesor (MEilleure SOlution de Rechange)

Lors de la négociation salariale, nous quittons le domaine de la communication civilisée pour entrer dans une zone où les règles autorisent un jeu plus rude et moins social, exactement comme lorsque vous jouez au tennis avec un ami : pas de quartier et que le meilleur gagne. En d'autres mots, autorisez-vous à défendre vos intérêts en vous montrant loyal vis à vis de vous-même d'abord.

Il est donc possible que vous sentiez à un moment ou un autre la pression, peut-être vous sentirez vous fléchir un peu et serez alors heureux d'avoir un bon Mesor à vos côtés !

Qu'est qu'un Mesor ? Une sorte de gros chien qui impressionne ? En quelque sorte. En fait il s'agit de votre MEilleure SOlution de Rechange.

Imaginez que vous ayez dans votre poche, au moment crucial de la négociation, une offre prête à signer de la part d'une autre société ? Ne pensez-vous pas, qu'avec cet atout dans la manche, vous vous sentiriez un peu plus en sécurité et assez fort pour tenir plus fermement votre position ?

>> 5 conseils pour bien négocier son augmentation de salaire <<

5. Estimez la rémunération correspondant au poste

À ce stade, vous devez avoir des informations sur la rémunération du poste. Vous avez consulté la convention collective, interviewé avec votre responsable RH préféré, l'ancien occupant du poste, recherché quelques comparatifs sur Internet… Bref, vous avez creusé la question à fond et vous avez une idée sur de la rémunération possible.

En parallèle, faites la liste de ce que vous allez mettre dans la corbeille :
Vous avez peut-être le réseau de relations qui correspond : une liste de prescripteurs, ou des clients recherchés ? Vous êtes au top de la technologie ? Vous avez passé deux ans dans le pays convoité ? Vous êtes l'une des rares personnes qui sera « immédiatement opérationnel » ?

Enfin, il y a ce qui fait toujours la différence : VOUS ! Et votre capacité à projeter et maintenir votre intention sur la cible ! Vous êtes déterminé, vous restez focalisé et vous jouez la partie à fond.

Il sera toujours temps ensuite de tirer les leçons de l'expérience, donc inutile de se faire inutilement du souci, n'est-ce pas ?

>> Prétention salariales : 5 conseils pour savoir ce que je vaux <<


Retrouvez plus de conseils et de ressources gratuites sur le blog de Marc Roussel.