Créer des ponts entre le business et le design

Créer des ponts entre le business et le design
Créer des ponts entre le business et le design
Le design, une arme anti-crise ? C’est du moins la conviction de Clémence de la Serre et Constance Jeanperrin, deux jeunes entrepreneuses qui se sont lancées dans le conseil stratégique aux PME en créant la société « Osons le design ». En s’appuyant sur un réseau de plus de quarante designers experts dans leurs domaines, elles réalisent des projets d’identité de marque -logo, site web, packaging- ou d’innovation produit, pour leurs clients, de plus en plus nombreux.
A lire aussi
Le hijab de sport de Decathlon crée la polémique
News essentielles
Le hijab de sport de Decathlon crée la polémique

Le déclic a eu lieu sur les bancs de l’Essec, dans le cadre d’un projet inter-écoles : « L’idée était de réunir les compétences des étudiants d’écoles de commerce, d’ingénieur et d’une école de design, raconte Clémence. Cette expérience a attiré notre attention sur l’apport considérable du design pour mettre l’utilisateur au cœur de la démarche et concevoir des produits ou des services pertinents et désirables. » Une fois diplômée et après quelques stages en marketing développement, elle constate que si les grandes entreprises ont l’habitude de travailler avec des agences de design, les PME, elles, s’en préoccupent peu. « C’est lié à une perception des coûts erronée et à une méconnaissance de la discipline », estime Constance. Cette passionnée est convaincue que le design est « un levier de croissance à activer pour valoriser les petites entreprises ».

Pour les deux amies, c’est évident, il y a un créneau à prendre et il n’y pas de temps à perdre. Avant de créer leur société, elles montent un business plan et lancent une série d’entretiens avec des start ups, des TPE et des PME pour mieux cerner leurs besoins. A partir de juillet 2012, elles intègrent l’incubateur de l’Essec et profitent ainsi des conseils de partenaires locaux. Grâce à un prêt NACRE à taux zéro et à un prêt Oseo, elles réunissent un petit capital pour commencer : 27500 €. Elles référencent ensuite les designers selon leurs atouts, via les réseaux d’écoles. Une stratégie gagnant-gagnant, qui consiste à « mettre les bonnes compétences au bon endroit » : « En amont, nous définissons la stratégie marketing avec l’entreprise, sa vision et son positionnement, puis nous sélectionnons le designer adapté et nous pilotons le projet jusqu’à son terme ».

Les premiers clients apprécient en effet le travail de ces consultantes multicartes, capable de mixer des compétences en marketing et en design. Le bouche-à-oreille commence à fonctionner pour recommander « Osons le design » dans le monde des PME. Pour 2013 et 2014, le défi des deux associées sera de convaincre les entreprises qu’oser le design est un facteur de compétitivité pour se différencier et gagner des parts de marché.

Bio

27 décembre 1987 : Naissance de Clémence à Nantes (44)

16 février 1988 : Naissance de Constance à Ris-Orangis (91)

Décembre 2011 : Diplômées de l’Essec, Paris

Juillet 2012 : Intégration de l’incubateur Essec

Septembre 2012 : création de la SAS « Osons le design » au capital de départ de 10000€

Leurs conseils

S’entourer de personnes capables de vous aider techniquement, juridiquement et pour la comptabilité.

Prendre du recul. Regarder ce qui a été fait pour avoir une vision stratégique sur le long-terme.

Etre tenace et convaincant, et sûr de son idée.