Rubriques "Langues" et "Informatique" du CV : 7 conseils pour les valoriser

Rubriques "Langues" et "Informatique" du CV : 7 conseils pour les valoriser
Rubriques "Langues" et "Informatique" du CV : 7 conseils pour les valoriser
Plus que de simples atouts pour vous démarquer des autres candidats, les rubriques « Langues étrangères » et « Compétences informatiques » sont indispensables au CV, peu importe le poste visé ou le secteur dans lequel vous postulez. Il est donc important de les faire figurer en bonne place sur votre curriculum vitae et de ne surtout pas les négliger. Sept conseils pour les valoriser.
A lire aussi

La rubrique « Langues étrangères » de votre CV

1. Que l'on maîtrise la langue de Shakespeare ou le chinois sur le bout des doigts, ou bien que l'on ait de véritables lacunes, l'important est de bien spécifier son niveau de langues sur son CV. Ce conseil d'autant plus important si le poste visé nécessite des aptitudes particulières en matière de langues étrangères. Aussi, n'hésitez pas à utiliser la grille de niveaux de langue communément admise : « niveau scolaire », « lu, écrit, parlé », « usage professionnel » ou « courant » et « bilingue ».
Si l'étendue des possibilités compétences linguistiques est quasiment infinie, mentionner l'un de ces quatre niveaux de qualification permettra néanmoins au recruteur de se faire rapidement une idée de vos aptitudes. Préférez « niveau scolaire » à notions, plus vague, pour indiquer que vous n'avez pas pratiqué la langue depuis l'école. « Lu, écrit, parlé » signifie que vous maîtrisez correctement la langue sans pour autant la pratiquer régulièrement. « Courant » indique son usage professionnel quotidien. Dans le cas où vous postuleriez à un poste sans avoir les compétences linguistiques requises, n'hésitez pas à indiquer, sur votre CV même, que votre niveau peut être amélioré. Exemple : « Espagnol : notions, niveau rapidement perfectible ».

2. Ne sous-estimez pas non plus votre niveau ! Si vous avez des difficultés à estimer par vous-même vos compétences linguistiques, il existe de nombreux tests d'évaluation en ligne reconnus qui, en moins de deux heures, et parfois gratuitement, vous aideront à déterminer votre niveau de compréhension orale et écrite en anglais, ou dans une autre langue étrangère. Surestimer ses compétences est aussi une mauvaise idée, le recruteur ayant la possibilité, si votre candidature est retenue, de vous soumettre à un test d'évaluation. Il peut aussi aborder le sujet des compétences linguistiques en entretien d'embauche, voire poursuivre la suite de l'entretien dans une langue étrangère. Il vous sera alors bien difficile de cacher que, loin d'être bilingue, vous ne savez en réalité baragouiner que deux mots en anglais…

3. De même que vous indiquez votre niveau de formation dans la rubrique consacrée, il est important de signifier au recruteur si vous avez déjà passé des tests d'évaluation ou pris des cours de langues, notamment le TOEIC (Test of English for international Communication) et le TOEFL (Test of English as a foreign language). Si vos résultats à l'un de ces deux tests datent d'il y a moins de deux ans, vous pouvez mentionner le score que vous avez obtenu, ces deux examens étant des repères fiables qui permettent au recruteur d'évaluer rapidement votre niveau en anglais.

4. Pour rendre la rubrique « Langues étrangères » de votre CV plus originale, n'hésitez pas à mentionner les voyages au cours desquels vous avez pratiqué intensivement la langue que vous énoncez. En plus de rendre cette catégorie du CV plus attractive pour le recruteur, elle permettra également à celui-ci d'évaluer votre capacité à comprendre et à pratiquer une langue « sur le terrain ».
Exemple : Anglais : lu, écrit, parlé. Voyage de huit mois dans le Sud-Est des Etats-Unis en 2007-2008.
Évidemment, inutile de mentionner les trois jours passés en amoureux à New York il y a quatre ans. Seuls les séjours longue durée (soit de 3 mois minimum) et en immersion totale comptent.

La rubrique « Informatique » de votre CV

1. Que vous soyez un crack en informatique ou que vous maîtrisiez uniquement le traitement de texte, il est nécessaire d'indiquer sur votre CV l'ensemble des logiciels sur lesquels vous savez travailler. Pour Michael Rees, responsable de ressources humaines chez Manpower interrogé par L'Express, « c'est une façon d'indiquer que l'on est à l'aise devant un écran d'ordinateur, outil incontournable s'il en est ». Inutile cependant de détailler la fonctionnalité de chaque programme que vous notez sur votre CV : un recruteur sait très bien à quoi sert Word ou Excel. Et si l'un des logiciels nommés ne lui est pas familier, il ne manquera sûrement pas de vous poser la question en entretien.

2. Indiquez les logiciels maîtrisés sous leur dénomination commerciale (Open Office pour le traitement de texte, Photoshop pour le logiciel de retouches, Quark Xpress ou Indesign pour le logiciel de mise en page de documents). Ce n'est toutefois pas nécessaire d'indiquer votre niveau de maîtrise des logiciels. Le recruteur aura tout le loisir d'aborder ce point de détail avec vous lors de l'entretien. Une exception : si vous avez obtenu des diplômes ou suivi des formations en informatique. Si c'est le cas, n'hésitez pas à les noter sur votre CV. « Autant que le recruteur sache que vos compétences ont été régulièrement mises à jour, c'est essentiel dans le domaine des technologies, qui évoluent en permanence », note Michael Rees.

3. Enfin, Internet faisant désormais partie intégrante de notre quotidien, il n'est pas indispensable de mentionner sur votre CV que vous savez naviguer sur le web et écrire des mails. Quelques exceptions toutefois : si vous avez des compétences particulières en la matière (langage html, etc.), n'hésitez pas à les indiquer sur votre CV. De même si votre secteur d'activité (administratif, assistanat, secrétariat) vous oblige à vous servir régulièrement d'Internet. Enfin, si vous postulez dans un secteur manuel ou technique où l'on est peu en contact avec les outils technologiques, signaler que vous connaissez bien Internet peut constituer un bon point.

Pour plus de conseils sur la rédaction de votre CV, lisez nos articles consacrés à la réalisation des rubriques « Formation », « Expériences » et « Informations personnelles » du CV.

VOIR AUSSI

Lettre de motivation : cinq conseils pour faire la différence
Photo de CV : quelle photo choisir pour une candidature réussie ?

Candidature spontanée : comment écrire une lettre de motivation efficace ?

Recrutement : comment relancer une candidature ?

Plus d'actu sur : Recherche d'emploi : nos conseils pour trouver un job

Rédiger un CV : nos conseils rubrique par rubrique
Questions en entretien : bien répondre à "Où vous voyez-vous dans 5 ans ?"
Quels sont vos défauts ? Les meilleures réponses à donner en entretien