Top 5 des métiers que l'on voulait faire enfant... mais plus maintenant

Top 5 des métiers que l'on voulait faire enfant... mais plus maintenant
Top 5 des métiers que l'on voulait faire enfant... mais plus maintenant
Vous ne savez plus pourquoi, mais vous vous souvenez très précisément qu'enfant vous rêviez de devenir secrétaire, coiffeuse ou encore maîtresse d’école et vétérinaire (rayez la mention inutile). Vous pensiez probablement être unique, avoir un rêve fou, être la reine du pétrole avec vos ambitions débordantes. La réalité ? Vous étiez comme tout le monde. C’est un fait : un certain nombre de métiers sont idéalisés par les petits. Que celle qui n'a jamais voulu être hôtesse de l'air nous jette la première pierre.
A lire aussi

C'est bien connu, les enfants ont une imagination absolument débordante. Ce que l'on a une légère tendance à oublier, c'est que, petites, nous avions aussi des ambitions bien différentes de notre métier actuel. Terrafemina vous délivre son top 5 des métiers que l'on voulait absolument faire lorsqu'on avait 8 ans... et fait le point sur les désillusions qui nous ont menées vers des voies parfois bien différentes.

Vétérinaire

Alors qu'aujourd'hui vous ne supportez pas l'idée de voir une goutte de sang et que de toute façon vous êtes allergique aux poils de chat, enfant vous n'aviez qu'un but : convaincre vos parents d'adopter un animal poilu (avec des plumes si vraiment les poils ne passaient pas). Et comme ils ont toujours trouvé toutes les excuses du monde pour ne pas exaucer ce souhait, c'était dit, vous seriez vétérinaire.

Le moment de la désillusion : le jour où vous avez compris qu'être vétérinaire ne consistait pas à jouer avec des animaux toute la journée mais aussi à soigner leurs maladies de peau et autres griffes incarnées... Sans parler de cette fâcheuse histoire d'allergie qui vous colle des yeux de hamster dès le réveil au moindre contact avec des poils. Bon, il reste toujours les plumes non ?


Femme de ménage

Alors qu'aujourd'hui vous développez des trésors d'imagination (et de mauvaise foi) pour échapper coûte que coûte à la corvée ménage, enfant vous ne rêviez que d'UNE chose : chiper l'aspirateur de vos parents pour régler son compte la moindre miette qui aurait le malheur de se trouver sur votre route.

Le moment de la désillusion : quand vous avez découvert que le ménage se fait TOUS les jours et que tout le monde prend un malin plaisir à anéantir votre travail en moins de 2 heures.


Secrétaire

Alors qu'aujourd'hui, payer vos impôts en temps et en heure représente un véritable challenge, petite vous adoriez passer votre journée à taper à la machine à écrire ! Et puis, passer sa journée au téléphone et sur un ordinateur, il y a pire non ?

Le moment de la désillusion : même si les robes des secrétaires de « Mad Men » vous font aujourd'hui rêver, il faut avouer que finalement l'idée de passer sa journée à gérer les problèmes et la paperasse des autres était au-dessus de vos forces. Vous avez déjà les vôtres, c'est suffisant.


Maîtresse d'école

Alors qu'aujourd'hui, vous occuper de vos enfants le soir en rentrant du travail vous suffit amplement pour avoir votre dose de contact avec des personnes d'une autre génération, enfant vous adoriez jouer à la maîtresse devant une flopée de poupées, toutes plus attentives les unes que les autres.

Le moment de la désillusion : une fois devenue maman, vous avez tout de suite compris pourquoi le métier de maîtresse d'école n'était finalement pas du tout votre tasse de thé, mais alors pas du tout. Il faut dire que déjà, l'idée des 2 mois de vacances scolaires avec vos enfants (sans parler de ceux des amis) vous fournit votre dose de stress annuel. Il faut en laisser un peu pour les autres.


Boulangère

Aujourd'hui, on fait parfois un détour pour éviter la vitrine de la boulangerie un peu trop tentante pour notre régime d'avant fêtes de fin d'année. Enfant, l'idée de passer une journée complète entourée de sucreries et autres pâtisseries ressemblait un peu au paradis. Surtout quand les parents prennent un malin plaisir à réglementer de façon stricte les proportions de bonbons que l'on peut ou non manger.

Le moment de la désillusion : Tout bien réfléchi, se lever à trois heures du matin pour aller se mettre les mains dans la farine et fabriquer un maximum de pains au chocolat pour des clients grincheux et pressés, ce n'est peut-être pas aussi fun que prévu. Et puis les boulangeries, c'est ouvert le dimanche, et même certains jours fériés. Définitivement pas le bon plan.


Au fond, il n'existe sans doute pas (et c'est malheureux) de métier idéal. Ce qui est certain en revanche, c'est que la vie serait beaucoup moins belle sans boulangère pour nous offrir notre petit réconfort du matin (et tant pis pour le régime), le vétérinaire qui a sauvé Fluffy (votre hamster), votre secrétaire toujours dévouée et décidément bien courageuse de vous supporter, la maîtresse d'école de vos enfants qui a le mérite de les supporter alors qu'ils ne sont même pas à elle et votre femme de ménage qui vous donne le sourire quand vous rentrez chez vous le soir.

Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

7 façons de se distraire (discrètement) au bureau
Top 10 des métiers auxquels les autres ne comprennent rien
Le Top 10 des métiers pour plaire à ses beaux-parents
Top 10 des métiers insolites