Sida : un patient ne présente plus de trace du virus après une greffe de moelle osseuse

Sida : un patient ne présente plus de trace du virus après une greffe de moelle osseuse
Sida : un patient ne présente plus de trace du virus après une greffe de moelle osseuse
Des chercheurs allemands affirment ne plus trouver aucune trace du virus du Sida chez l’un de leur patient séropositif qui a reçu une greffe de moelle osseuse il y a trois ans pour traiter la leucémie dont il était atteint.
A lire aussi
Une Argentine de 11 ans violée subit une césarienne après un refus de l'avorter
News essentielles
Une Argentine de 11 ans violée subit une césarienne après...

C’est une première. Un patient séropositif ayant reçu une greffe de moelle osseuse en 2007 pour traiter une leucémie ne présenterait aujourd’hui plus aucune trace du virus du Sida. Il apparaît que le donneur de moelle était porteur d’une résistance génétique au virus du Sida, une caractéristique très rare qui concerne moins d’1% de la population. Malgré l’arrêt du traitement par antirétro viraux, le système immunitaire de ce patient se serait apparemment reconstitué ; le virus semble avoir disparu. Les chercheurs allemands ont toutefois relativisé cette guérison qui tient du miracle. D'une part, il est possible que le virus, quoique indétectable, soit encore présent en très petites quantités dans le corps du patient. Par ailleurs, 30% des patients ne survivent pas à une greffe de la moelle osseuse car il s’agit d’un traitement extrêmement lourd et violent. Aujourd’hui les traitements antirétro viraux restent le seul moyen de contrôler le virus. Si cette expérience fait renaître l’espoir, on sait déjà qu’elle ne pourra pas être généralisée aux 33 millions de personnes atteintes du virus du Sida dans le monde.

VOIR AUSSI

Journée mondiale de lutte contre le Sida : des progrès fragiles
Le secret de la résistance génétique au VIH découvert

Sida : recul de 19 % des nouvelles infections