L'égoïsme, le secret du bonheur ?

L'égoïsme, le secret du bonheur ?
L'égoïsme, le secret du bonheur ?
Les personnes égoïstes seraient plus heureuses que les autres. Une étude montre que si l'on retire à un individu sa notion de remords, on lui ôte le choix de ses actes et il vit ainsi plus serein. Un résultat qui laisserait sous entendre que l'altruisme et la générosité seraient inconciliables avec le bonheur.
A lire aussi


Selon une étude américaine réalisée par des psychologues de l’université de Pennsylvanie et publiée dans la revue Psychological Science, les personnes égoïstes seraient plus heureuses que les autres... tant que le sentiment de culpabilité reste inexistant. Les scientifiques ont en effet remarqué que la notion de remords avait une influence sur les choix, et une fois cette possibilité de choisir retirée, les gens ne se sentent plus responsables.

Les psychologues Jonathan Berman et Deborah Small ont recruté 216 étudiants, et ont donné 3 dollars à chaque individu. Une partie des étudiants devait donner leur argent à l’UNICEF, tandis qu’une autre devait garder les 3 dollars et que le reste des étudiants avaient le choix de le garder ou de faire un don. Le résultat ne va pas rassurer les associations ou le monde bénévole : les étudiants qui devaient garder l’argent se sont avérés être les plus heureux des trois catégories.

« Souvent, ce que les gens veulent vraiment faire c’est agir de manière égoïste. Mais ils ne le font pas parce qu’ils savent qu’ils se sentiront coupable s’ils le font », explique le Dr. Berman. Exit donc la bonté et l’altruisme, la solution pour être heureux consisterait à se focaliser sur sa propre personne.

Nicolas Pasquier

Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI
Les femmes auraient un gène du bonheur
Conseil de coach : A la poursuite du bonheur
Un indicateur pour mesurer le bonheur