Cinq astuces contre la mauvaise humeur

Cinq astuces contre la mauvaise humeur
Cinq astuces contre la mauvaise humeur
Si tu es venu chercher des conseils pour te débarrasser de ta pilosité massive et surabondante, tu peux faire demi-tour ! Aujourd’hui, il est question d’humeur. De mauvaise humeur.
A lire aussi

J'ai beau être une aventurière à paillettes, il y a des jours où il pleut des petits éclairs dans ma vie. Tu connais mon penchant pour le matin ? Bah voilà. Je crois que je n’ai pas besoin d’expliquer qu’au saut du lit, que dis-je, au laisser tomber du lit, le poil hirsute et l’haleine putride, je refreine légèrement mes envies pour aller bosser. Parfois, j’ai l’impression qu’on m’a greffé des boulets à la place des pieds pendant la nuit et que, jusqu’à mon poste de travail, c’est une guerre de chaque instant pour mettre un pied devant l’autre.


« Paula, il y a une expression toute simple pour dire ça : aller au boulot en traînant des pieds. »

Ah oui, excusez-moi, je ne trouvais plus mes mots. Je reprends. Parfois même, quand le réveil sonne et que je me dis « encore 5 minutes » pour la 13ème fois, j’essaye de trouver l’excuse que je pourrais sortir à ma chef pour ne pas venir. Faut pas croire que je fais ça tous les jours, hein ! Non,non... un jour sur deux !

Bref, une fois qu’on y est, on n’a plus le choix, on y est et on ne se pose plus la question. Le tout est de se motiver à y aller. C’est de cela dont il s’agit.
J’ai beaucoup étudié la question : comment transformer un matin pourri en journée ensoleillée ?

Ne t’enflamme pas : je n’ai pas encore trouvé le moyen de chasser pluie, nuages et tornades pour laisser place au soleil. Mais j’ai trouvé quelques petites parades pour essayer de voir la journée côté rose plutôt que gris.

1- Une orange pressée

Oui, cher ami, le bonheur tient dans un vulgaire agrume et dans ses vitamines. Le matin, en pressant l’orange, tu bénéficies d’un concentré de vitamines et d’une petite claque qui va te sortir de ton nuage ou de ton entre fesses.

2- Vacaciones ! Ole ! Vamos al guacamole, mojito, playa, castagnette…

Quand on est de mauvais poil, c’est que la routine et le quotidien nous agacent. La seule façon d’en sortir, c’est de parler vacances. Alors, c’est le moment de dégainer la Ci-Bi et de craquer son slip. On oublie la pause clope sous l’orage, le thé avec Martine dans la salle de pause qui sent la soupe et on zappe la réunion de 10 heures avec Christopher. Vous avez mieux à faire ! Une semaine à Bali cet été, ça vous tente ? On propose à quelques amis et on réserve (oui, oui, un voyage à Bali peut se décider en deux secondes). Rien qu’à penser à la découverte de paysages complètement sauvages, les pieds dans le sable, un cocktail dans chaque main, une mer bleu-azur-turquoise qui court plus loin que l’horizon… Yes ! Je sens que ça va déjà mieux !

Bon, à défaut de Bali, pour moi, ce sera l'Espagne, le bonheur selon la bourse, hein !


3- Du vernis, une paire d’escarpins et un petit rouge (à lèvres)

Lundi : rose. Mardi : bleu électrique. Mercredi : corail. Jeudi : kaki… Et on accroche le planning sur le frigo !

On fait en sorte d’assortir son vernis avec sa tenue et tous les jours s’il le faut ! Outre l’effet de perfectionnisme et de l’image positive que cela renvoie de vous, cela en devient presque un jeu. Et qu’il est agréable de voir ses ongles fraîchement peints et pas encore écaillés !

Du coup, pour se la jouer femme fatale, jusqu’au bout, on sort les escarpins rouge pupute. Tu sais, ceux qui te font des jambes interminables (malgré ton mètre soixante). On ne sait jamais : peut-être que Bertrand, réalisera (enfin) tout le potentiel que tu as en toi.
Et on sublime le tout par une touche de rouge à lèvres, ou rose, ou framboise pour attirer l’œil sur tes lèvres pulpeuses.

Si jamais vous n’êtes toujours pas de bonne humeur, vous aurez au moins la classe. Vaut mieux ça qu’une fille désagréable dans un sac qui passe vite pour une mal baisée !


4- La musique

Parfois, il suffit d’une remarque, du récit des vacances à la mer de Patricia avec son nouveau mec, d’un tas de dossiers sur votre bureau pour faire monter la cocotte minute en pression. Redescendez de vos grands chevaux !

Et pour cela, il y a un truc infaillible avec moi qui me calme dans la minute : brancher les écouteurs et s’enfermer 3 minutes avec la musique de rêve.

Voici donc la mini playlist bonheur de l’été :

« More than a woman » des Bee Gees pour faire votre petit déhanché de l’épaule.
« F-U-Y-A » de C2C pour se croire loin.
« Tout l’amour que j’ai pour toi » de Dario Moreno pour se croire dans une pub pour l’huile d’olive.
« Watch out for this de Major Lazer » (un cliché mais merde, c’est la chanson de l’été !) pour faire naître l’envie de danser.
« Man Down » de Walk of the earth pour chanter.
« Thrift Shop » de Macklemore juste pour le sourire.
« J’me tire » de Maître Gims pour se rappeler les soirée à chanter avec les poteaux.
« El teke teke » de Crazy Design pour se sentir une bomba.

5- La séance shopping

Entre midi et deux, tu fous un faux plan à Sonia. Tu ne l’écouteras pas geindre sur ses carottes une fois de plus, tu n’en as pas le cœur aujourd’hui. Direction l’antre de la féminité : le centre commercial. Je ne dis pas de vider le compte bancaire intégralement (il reste quand même 20 jours avant la prochaine paie) mais pourquoi pas s’octroyer un petit plaisir : un top à froufrous, une robe à sequins, un bracelet brésilien en perles… Finalement, la joie de vivre ne tient pas à grand-chose !

Bon, si après ça, tu en encore de mauvais poil (ça arrive), tu n’as plus beaucoup le choix : pose ta journée ! Vas te faire un hammam, un massage, une bouteille de vin… Je ne sais pas moi mais éloigne toi de tout contact social. Et fais gaffe, la mauvaise humeur, c’est contagieux !


Et toi, tu fais comment pour chasser les nuages au dessus de ta tête ?


Vous avez aimé cet article ? Retrouvez Paula Smack sur son blog.

Suivez-nous sur Twitter pour ne plus rien louper !

Dans l'actu