Grossesse : à 40 ans, seules 23% des FIV aboutissent

Grossesse : à 40 ans, seules 23% des FIV aboutissent
Grossesse : à 40 ans, seules 23% des FIV aboutissent
Une importante étude de l'Université de Glasgow rappelle que passé l'âge de 35 ans, les femmes ont moins de chance d'avoir des enfants. La fécondation in vitro n'aide pas à rattraper le temps perdu puisque les chances d'avoir un enfant à 40 ans grâce à cette technique est de 23%.
A lire aussi


Les scientifiques alertent une nouvelle fois les femmes sur les difficultés à tomber enceinte après 35 ans. Une vaste étude menée par l'université de Glasgow (Grande -Bretagne) montre que même l'utilisation de la procréation médicalement assistée n'aide pas à rattraper le temps perdu.
Passé cet âge, une femme a cinq fois plus de risques d'avoir des difficultés pour tomber enceinte : « le nombre et la qualité des œufs dans l’ovaire diminue », explique le professeur Scott Nelson, coauteur de l’étude. Par conséquent, une fécondation in vitro (FIV) après 40 ans ne réussira que dans 23 %, des cas contre 80% pour les femmes ayant moins de 40 ans.
Les hommes sont également concernés par le phénomène puisque passé l'âge de 40 ans, ils mettront deux ans pour mettre enceinte leur partenaire, même si elle n'a qu'une vingtaine d'années.
Finalement, les auteurs de l'étude rappellent que le meilleur âge pour procréer se situe entre 20 et 35 ans.

(Source : 20minutes.fr)
Crédit photo : liquidlibrary

Géraldine Bachmann


VOIR AUSSI

La FIV plus efficace que la reproduction naturelle
Bisphénol A et grossesse : des bébés asthmatiques ?
Bien manger en attendant bébé : un régime spécial grossesse
Grossesse : l’âge moyen du premier enfant après 28 ans