Le régime de Dukan : la polémique

Le régime de Dukan : la polémique
Le régime de Dukan : la polémique
Il existe d’innombrables techniques pour maigrir et, à écouter leurs défenseurs, elles sont toutes efficaces. Ces derniers temps, le régime de Pierre Dukan connaît de nombreux adeptes car il est réputé pour faire perdre du poids très rapidement en évitant privations et frustrations. Mais souvent axés sur une alimentation exclusive, ces régimes sont en réalité nocifs pour l’équilibre et la santé de notre corps.
A lire aussi

Objet d’un véritable engouement depuis 2000, la méthode Dukan a été traduite en 10 langues et diffusée dans plus de 20 pays et cultures différentes. Elle est discutée et louée à travers le monde dans des forums et des blogs par des femmes apparemment satisfaites de leur perte de poids et qui souhaitent faire partager la clé de leur réussite.

L’alimentation préconisée par Dukan est essentiellement basée sur des aliments protéinés et des légumes. Avantages de la méthode : la perte de poids est extrêmement rapide et le régime ne génère pas de frustration car il permet de manger les aliments préconisés à volonté. Mais il n’y a pas de miracle. Un corps privé et malmené d’une manière ou d’une autre fatigue forcément tôt ou tard. Cette méthode repose en effet sur les propriétés coupe-faim des corps cétoniques qui apparaissent en temps normal de manière physiologique lors d’un jeûne prolongé, et particulièrement dans le cas d’un régime protéiné. Les pratiquants de la méthode Dukan sont ravis car cercle vertueux oblige, plus ils mangent, plus ils perdent du poids, moins ils ont faim. Le régime Dukan insiste particulièrement sur les phases de stabilisation après avoir atteint le poids souhaité.

Car on ne le précise pas assez, mais ce genre de régime entraîne bien souvent une prise de poids quand on tente de reprendre une alimentation normale. Même si les privations endurées n’entraînent pas de souffrances psychologiques chez l’individu, le corps, lui, les enregistre et l’arrêt trop brutal d’un régime entraîne une réaction par compensation : il aura tendance à stocker davantage pour anticiper les privations futures. Il s’agit donc encore une fois d’un vulgaire raccourci, d’une technique du court terme qui abime ni plus ni moins notre corps. Ces régimes miracles connaissent des phases d’engouement, des cycles d’enthousiasme mais ils finissent toujours par être remplacés par des méthodes que l’on dit différentes et spectaculaires. Il faudrait finir par comprendre que le vrai respect du corps, quand on est en bonne santé (je ne parle pas des cas extrêmes qui nécessitent un vrai traitement thérapeutique), passe par une alimentation simple et équilibrée intégrant tous les aliments que nous avons à disposition et évitant les excès. Il n’y pas de miracle. Cela demande des efforts et du temps de considérer son corps. Mais le développement durable de notre organisme est aussi important que celui de notre planète et d’ailleurs, l’un ne va pas sans l’autre.

VOIR AUSSI

La méthode Dukan star du marché du livre

Tous les régimes inefficaces, voire nocifs, même Dukan