5 trucs de grand-mère qui marchent contre la gueule de bois

Réveillon : 5 trucs qui marchent contre la gueule de bois
Réveillon : 5 trucs qui marchent contre la gueule de bois
Dans cette photo : Gwyneth Paltrow
La période des fêtes de fin d'année est toujours un peu critique pour notre foie et notre tête... Si les bulles de champagne, la famille, les amis et l'ambiance assureront une bonne soirée, le lendemain risque d'être difficile. Pour éviter de passer le lendemain du réveillon sous la couette, quelques remèdes peuvent vous aider.
A lire aussi
Les femmes malgaches dégainent leurs mini-jupes contre les consignes du gouvernement
News essentielles
Les femmes malgaches dégainent leurs mini-jupes contre...

- Paracétamol et citrate de bétaïne : merci la pharmacie

Rassemblez vos esprits et accédez à votre armoire à pharmacie. Pour éviter le mal de tête et les courbatures, optez pour le paracétamol (un Dafalgan 1000). Attention cependant en cas d’alcoolisme sévère, le paracétamol étant tout à fait incompatible avec les cirrhoses : préférez l’aspirine. Gare aussi à l’excès de paracétamol, le médicament étant métabolisé par le foie, qui – vous l’aurez bien compris – doit se reposer en ce lendemain difficile. Pour vous débarrasser de la nausée et des envies de vomir, les médicaments anti-nauséeux (dompéridone, métoclopramide) vous seront d’une aide précieuse. Les ballonnements pourront être évités avec un cachet de citrate de bétaïne.

>> Comment soigner sa gueule de bois ? La recette de Gwyneth Paltrow <<

- Objectif détox avec l’asperge et le citron

Cette année, zappez le « traditionnel » McDonald’s post-cuite au profit d’une belle assiette d’asperge sauce citron. Déjà, c’est plus chic, mais c’est surtout bien meilleur pour votre cas : selon les chercheurs coréens de l’Institute of Medical Science et de l’université de Jeju, le légume, riche en acides aminés et en sels minéraux, permettrait d'éliminer les toxines présentes dans l’organisme après la consommation d'alcool. Idem avec l’artichaut. Une purge nécessaire, qui, alliée à un jus de citron dilué dans un verre d’eau chaude, devrait vous remettre sur pieds. Si vous avez faim, manger des féculents et des protéines peut vous aider.

- Combattre le mal par le mal ? Mauvaise idée !

« Il faut soigner le mal par le mal », vous annonce le texto d’une copine à l’heure de l’apéro ? N’y songez même pas. Si, le temps de deux verres, vous pouvez effectivement oublier la douleur qui envahit votre corps, la chute n’en sera que plus difficile pour votre organisme. Et puis de toutes manières, vous ne comptez pas réellement combattre le mal par le mal en remettant le couvert à chaque fois. Imaginez donc cette spirale infernale, ce cercle vicieux inéluctable… Allez plutôt marcher un coup, histoire d’éliminer les toxines de votre organisme.

>> La bière garantie sans gueule de bois vient d'être inventée <<

- La gueule de bois, ça s’anticipe

Et puisque chaque année (ou chaque dimanche matin, pour les fêtards invétérés), c’est la même rengaine, an-ti-ci-pez. Avant la soirée : avaler une cuillère à soupe d’huile d’olive permet de « tapisser l’estomac ». Veillez aussi à ne pas boire le ventre vide, et à vous hydrater régulièrement, en alternant par exemple un verre d’alcool pour un verre d’eau. Surtout, zappez la clope. Avant de vous coucher, buvez un grand verre d’eau avec une aspirine. Bon courage !