Contraception et dépistage : les étudiants n'ont pas les bons réflexes

Contraception et dépistage : les étudiants n'ont pas les bons réflexes
Contraception et dépistage : les étudiants n'ont pas les bons réflexes
68 % : c'est le pourcentage d'étudiants qui utilisent régulièrement un préservatif lors de leurs rapports sexuels. Un chiffre insuffisant pour une population informée.
A lire aussi
Contraception : 7 bonnes raisons d'adopter le stérilet hormonal
News essentielles
Contraception : 7 bonnes raisons d'adopter le stérilet...


La contraception et le dépistage des maladies sexuellement transmissibles ne sont pas des automatismes pour les étudiants. Ce sont les conclusions d’une enquête de l’Union nationale des mutuelles étudiantes régionales (Usem), dévoilées lundi. En effet, alors que près de neuf étudiants sur dix déclarent avoir utilisé un préservatif lors de leur premier rapport sexuel, ils ne sont plus que 68 % à conserver ce réflexe dans la suite de leur vie sexuelle.
« Les garçons semblent se désinvestir davantage du sujet puisqu’ils ne sont que 61 % à s’assurer de l’utilisation d’un contraceptif lors de leur rapport », constate Hélène Chevalier, directrice du département santé de l’institut CSA. Résultat, les jeunes filles sont 36 % à avoir déjà eu recours à une contraception d’urgence et 3 % auraient déjà subi une intervention volontaire de grossesse.
Quant au suivi médical des étudiantes, là aussi, il y a urgence. Et pour cause, seule une étudiante sur deux se soumet chaque année à un bilan gynécologique et 61 % d’entre elles avouent n’avoir jamais réalisé le test de dépistage de maladies sexuellement transmissibles.

Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Sexualité : les 18-25 ans irresponsables
Du sexe sans latex, la nouvelle tendance des jeunes occidentaux
Les contraceptifs, une protection qui nous coûte cher !
Un Pass contraception pour les lycéennes franciliennes

Plus d'actu sur : La contraception en débat

Contraception naturelle : comment se protéger écolo
Contraception : pourquoi les Françaises continuent de bouder la pilule
Peut-on tomber enceinte pendant nos règles ?