15 millions d'enfants prématurés chaque année dans le monde

15 millions d'enfants prématurés chaque année dans le monde
15 millions d'enfants prématurés chaque année dans le monde
Environ 15 millions d'enfants qui viennent au monde chaque année sont prématurés, soit plus d'un bébé sur dix. Une nouvelle étude alerte sur les risques de cette prématurité, indiquant que plus d'un million de ces bébés meurent peu après leur naissance, et que parmi ceux qui survivent beaucoup souffriront d'incapacités.
À lire aussi


Près de 15 millions d'enfants qui viennent au monde chaque année sont prématurés, soit plus d'une naissance sur dix. Une étude publiée mercredi intitulée " Arrivés trop tôt : rapport des efforts mondiaux portant sur les naissances prématurées " alerte sur le problème que cela pose, sachant que plus d'un million de ces bébés meurent peu après leur naissance. Produit par la Fondation March of Dimes, le Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant, Aide à l'enfance et l'Organisation mondiale de la santé, ce rapport explique qu'un nombre incalculable d'autres prématurés souffriront d'une incapacité à vie d'ordre physique, neurologique ou pédagogique, à un prix souvent très élevé pour les familles et la société.

En effet, l'étude présente les statistiques globales par pays, montrant ainsi que la plupart des prématurés naissent en Afrique et en Asie. Néanmoins, il s'agit d'un problème qui touche également les Etats-Unis, où un demi-million d'enfants (soit environ un bébé sur huit) naissent avant terme. L'OMS indique aussi que les trois quarts des décès pourraient être évités en appliquant des traitements simples tels que l'enseignement de la " méthode kangourou ", qui consiste à porter le bébé contre la poitrine pour qu'il ressente de la chaleur. Par ailleurs, parmi les techniques peu coûteuses proposées dans ce rapport, on trouve les injections de stéroïdes anténatales pour les mères qui ont des contractions prématurées, lesquelles coûtent un dollar la dose. Le Dr Joy Lawn, membre de " Save the Children ", qui a co-réalisé l'étude, a assuré que " naître trop tôt est une cause de mortalité méconnue ".

Alexandra Gil

Sources : OMS et Le Nouvel Observateur
Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Lancement d'une vaste étude sur les grands prématurés
Les grands prématurés à la traine à l'école ?
PremUp : une fondation pour combattre la prématurité