Contraception : le stérilet et l'implant plus efficaces que la pilule

Contraception : le stérilet et l'implant plus efficaces que la pilule
Contraception : le stérilet et l'implant plus efficaces que la pilule
Les contraceptifs longue durée comme le stérilet ou l'implant sont bien plus efficaces que la pilule, le patch contraceptif ou l'anneau vaginal, selon une étude parue dans The New England Journal of Medicine du 24 mai.
A lire aussi


Chez les femmes de moins de 21 ans, utiliser une contraception de courte durée (pilule, patch ou anneau vaginal) comporte deux fois plus de risques de tomber enceinte que chez une femme plus âgée. L’étude menée auprès de 7 500 participantes âgées de 14 à 45 ans pendant trois ans, parue dans la revue médicale américaine The New England Journal of Medicine d’aujourd’hui, révèle également que le stérilet et l’implant sont des moyens très sûrs d’éviter les grossesses non désirées : leur taux de défaillance est de l’ordre de 1%, en grande partie grâce à leur longévité et au fait qu’une fois posés, la femme n’a plus besoin de s’en soucier au quotidien. Avec ce type de contraceptif, elle a vingt fois moins de chances de tomber enceinte qu’avec une contraception de courte durée.

Cette étude pourrait permettre aux Etats-Unis d’améliorer leur politique en matière de contraception. En effet, sur les trois millions de femmes américaines qui tombent enceintes chaque année, la moitié serait des grossesses non souhaitées ou non prévues ; et parmi elles, 50% résulteraient d’une défaillance du moyen de contraception. Un chiffre très élevé pour un pays industrialisé, bien plus qu’en France où ces grossesses représentent seulement 20% des naissances. Ce taux élevé aux Etats-Unis pourrait aussi s’expliquer par des raisons financières : « Quand les stérilets et les implants sont offerts - ils peuvent coûter plus de 500 dollars aux Etats-Unis - 75% des femmes les choisissent comme moyen préféré de contraception », selon  le Dr Brooke Winner, gynécologue à Saint Louis dans le Missouri, co-auteur de l’étude.

Laure Gamaury

Source : lefigaro.fr
Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

Bérengère Poletti : une loi pour la contraception des mineurs
Contraception et dépistage : les étudiants n'ont pas les bons réflexes
Contraception définitive, un tabou français ?

Plus d'actu sur : La contraception en débat

Contraception naturelle : comment se protéger écolo
Contraception : pourquoi les Françaises continuent de bouder la pilule
Peut-on tomber enceinte pendant nos règles ?