Crises cardiaques : les boissons énergisantes dans le collimateur de l'Anses

Crises cardiaques : les boissons énergisantes dans le collimateur de l'Anses
Crises cardiaques : les boissons énergisantes dans le collimateur de l'Anses
Les boissons énergisantes sont une nouvelle fois pointées du doigt. Et pour cause, deux cas de décès par crise cardiaque liés à leur consommation ont été rapportés aux autorités sanitaires. L'Anses (Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a entamé des investigations.
A lire aussi


C’est l'Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui rapporte les faits. Selon elle, deux nouveaux décès par crise cardiaque liés à la consommation de boissons énergisantes auraient été signalés aux autorités sanitaires. « Des investigations sont en cours » pour affiner l’analyse de ces cas, indique l’Anses, précisant qu’un « décès avait déjà été signalé auparavant ».

L’agence fait ainsi état de plusieurs cas d’effet indésirables rapportés, « notamment lors de la consommation de ces boissons en association avec de l’alcool ». Ces effets sont d'ordre cardiaque (trouble du rythme : tachycardie), neurologique (crises d'épilepsie, tremblements, vertiges...), psychiatrique (angoisses, agitation, confusion). L'Anses évoque également de crises cardiaques mortelles, comas, désorientation temporo-spatiale ou de troubles du comportement. Par ailleurs, une atteinte rénale (insuffisance rénale aiguë) aurait également été signalée.

L’agence rappelle par ailleurs que le terme de « boisson énergisante » n'est pas encadré. Il recouvre ainsi des boissons supposées « mobiliser l'énergie » en stimulant le système nerveux. Ces dernières contiennent donc généralement des ingrédients supposés stimulants tels que la taurine, la caféine, la guarana, le ginseng ou des vitamines.

Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Banane vs energy drinks : des apports en glucides équivalents
Taxe sodas : les boissons énergisantes davantage taxées ?
Des compléments alimentaires pour une rentrée pleine d'énergie
Coca-Cola : chantage ou « erreur de communication » ?