Les ondes électromagnétiques dangereuses ? Pas pour l'Anses

Les ondes électromagnétiques dangereuses ? Pas pour l'Anses
Les ondes électromagnétiques dangereuses ? Pas pour l'Anses
Faut-il craindre les ondes électromagnétiques des téléphones portables et des antennes relais? D'après le dernier rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), elles n'auraient pas d'effet avéré sur la santé, mais pourraient bien provoquer des modifications biologiques sur le corps.
A lire aussi

Ce mardi 15 octobre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rendu public un rapport sur la dangerosité de l’exposition aux ondes électromagnétiques des téléphones portables et des antennes relais. Verdict : elles peuvent entraîner des modifications biologiques du corps, mais n’ont pas d’effet nocif « avéré » sur la santé. Le document publié aujourd’hui est une mise à jour du dernier avis d'expert sur la question, qui remonte à octobre 2009.

>> Les antennes relais responsables de troubles du sommeil ? <<

Des modifications biologiques, mais pas de risque sanitaire

La distinction se fait entre les risques biologiques, comme des « changements d'ordre biochimique, physiologique ou comportemental qui sont induits dans une cellule, un tissu, ou un organisme en réponse à une stimulation extérieure », et des risques sanitaires, qui présentent un réel enjeu pour la santé humaine. Si les ondes électromagnétiques avaient un effet avéré sur la santé, l’exposé risquerait des cancers ou une baisse de fertilité. À noter que les nouvelles technologies, type réseau 4G, peuvent augmenter l’exposition de la population. Cependant, il est difficile de connaître réellement les effets à long terme de l’exposition aux ondes électromagnétiques. C’est un des sujets de discorde avec les associations type Priartem, qui militent pour une meilleure écoute des hypersensibles aux ondes.

En conséquence de ce rapport, l’Anses a décidé de ne pas changer ses positions concernant la réglementation des seuils limites d’exposition. Cependant, les personnes sensibles (bébés, enfants et utilisateurs intensifs) sont encouragées à limiter leur exposition.

VOIR AUSSI

Téléphones portables : "Les ondes devraient être classées cancérigènes", selon BioInitiative
Ondes électromagnétiques : "Ne pas reproduire les erreurs de l'amiante"
Ondes électromagnétiques : leurs vrais effets sur la santé