Le cerveau des femmes plus multitâche que le cerveau des hommes

Le cerveau des femmes plus multitâche que le cerveau des hommes
Le cerveau des femmes plus multitâche que le cerveau des hommes
Des chercheurs américains viennent de découvrir la source des incompréhensions qui opposent si souvent les hommes et les femmes. Selon eux, tout ne serait finalement qu'une question de cerveau ; les connexions neuronales s'établissant différemment selon les sexes.
À lire aussi


Pourquoi les hommes et les femmes ne se comprennent-ils pas toujours ? Des chercheurs de l'université de Pennsylvanie aux États-Unis pensent avoir trouvé la réponse : tout ne serait qu'une question de cerveau. En effet, après avoir scanné et comparé celui de quelque 521 femmes et 428 hommes âgés de 9 à 22 ans et en bonne santé, ils ont noté des différences notables.

Différents mais complémentaires

Les chercheurs ont ainsi constaté, chez les hommes, une plus grande connectivité entre l'avant du cerveau, qui contrôle la coordination de l'action, et l'arrière où est localisé le cervelet qui est la source de l'intuition. Le cerveau masculin serait ainsi programmé pour faciliter les échanges d'informations entre le centre de la perception et l'action ; une connexion qui traduirait leur faculté à apprendre et à réaliser une seule tâche. Chez les femmes, en revanche, les liaisons se feraient plutôt entre l'hémisphère droit où est situé le centre de contrôle de la capacité d'analyse et de traitement de l'information et l'hémisphère gauche, centre de l'intuition. Les femmes seraient donc douées d'une plus grande intelligence sociale et d'une plus forte mémoire, raison pour laquelle elles seraient capables d'effectuer plusieurs tâches simultanément.

Mais si les cerveaux féminins et masculins sont différents, ils n'en sont pas moins complémentaires, ainsi que l'a expliqué Ragini Verma, professeur de radiologie et principale auteur de l'étude. « Ces cartes de la connectivité cérébrale montrent des différences frappantes et aussi complémentaires dans l'architecture du cerveau humain », a-t-elle insisté dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (Pnas). Et d'ajouter : « Elles aident à fournir une base neuronale potentielle expliquant pourquoi les hommes excellent dans certaines tâches et les femmes dans d'autres ».

VOIR AUSSI

Le cerveau arriverait à maturité à l'âge de 30 ans
Vidéo : comment l'orgasme féminin illumine le cerveau
Catherine Vidal autopsie les cerveaux pour casser les stéréotypes