Bioéthique : Le Sénat autorise la recherche sur l'embryon

Bioéthique : Le Sénat autorise la recherche sur l'embryon
Bioéthique : Le Sénat autorise la recherche sur l'embryon
Le Sénat vient d’autoriser les recherches encadrées sur l’embryon et les cellules souches dans le cadre du projet de loi sur la bioéthique. Il lève ainsi l’interdiction de la recherche défendue par les députés en février dernier tout en maintenant une certaine réglementation.
A lire aussi
Recherche sur l'embryon : le Sénat décide finalement l'interdiction
loi
Recherche sur l'embryon : le Sénat décide finalement...

Le Sénat vient d’adopter en première lecture le projet de loi sur la bioéthique en autorisant contre l’avis du gouvernement, la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires. Les sénateurs ont également élargi l’assistance médicale à la procréation (AMP) en l’ouvrant à tous les couples.
Le gouvernement, par la voix du ministre de la Santé Xavier Bertrand, a d’ores et déjà annoncé qu’il reviendrait sur ces deux mesures : « Revenir en arrière avec un principe d’interdiction n’est pas une bonne voie, passer de l’autre côté de la frontière non plus. Ce n’est pas la position du gouvernement, et ne soyez pas étonnés si le gouvernement  y revient », a-t-il expliqué. Le texte va donc repartir pour une deuxième lecture à  l’Assemblée nationale.
La Haute-Assemblée a néanmoins rejeté l’ouverture de l’AMP aux femmes seules, l’autorisation du don de sang pour les homosexuels, l’ouverture du don de gamètes aux femmes et hommes n’ayant pas d’enfant, le transfert d’embryon post mortem et la légalisation de la pratique des mères porteuses ou gestation pour autrui (GPA).

Marlène Andrezo

VOIR AUSSI

Bioéthique : Limiter la FIV à trois embryons par couple
Bioéthique : Le don d’ovule assoupli
Lois bioéthiques : Le don de gamètes devrait rester anonyme
La gestation pour autrui loin des oubliettes
Le dossier de la rédaction sur la Bioéthique

Plus d'actu sur : La bioéthique en questions

Bioéthique : vers une autorisation de la recherche sur l’embryon ?
Assistance sexuelle : le comité national d'éthique dit non
Bioéthique : un bébé à trois parents biologiques