Contraception: la pilule du lendemain, efficace quel que soit le poids

Contraception: la pilule du lendemain, efficace quel que soit le poids
Contraception: la pilule du lendemain, efficace quel que soit le poids
Dans cette photo : Plan B
De récentes études suggéraient que les pilules du lendemain (commercialisées sous le nom de Norlevo) et certaines pilules du surlendemain pourraient être moins voire inefficaces chez les femmes de plus de 75kg. Après enquête, l’Agence Européenne du Médicament se veut rassurante. Et confirme que les pilules du lendemain et du surlendemain à base de levonorgestrel et d'ulipristal sont tout à fait indiquées dans la contraception d'urgence, quelque soit le poids.
A lire aussi

L’année dernière, l’Agence Européenne du Médicament demandait à ce que des tests soient effectuées sur le Norlevo, une pilule du lendemain à base de levonorgestrel. Comme le rapporte le site américain Time, ce sont des études américaines qui ont instillé le doute dans la communauté scientifique. Selon ces recherches, le Norlevo aurait une efficacité moindre chez les femmes de plus de 75kg, et perdrait toute efficacité à partir de 80kg.

Des doutes sur l’efficacité du levonorgestrel et de l’ulipristal

À l’époque, la nouvelle avait fait l’effet d’une bombe - le levonorgestrel est le principe actif de nombreuses pilules du lendemain à travers le monde. La même molécule est par exemple utilisée dans les pilules commercialisées sous le nom « Plan B » aux Etats-Unis. En France, quelques 650.000 boîtes ont été distribuées en France en 2011 - près de 40% des 15-24 ans y ont eu recours sur la période. Les doutes quant à l’efficacité du Norlevo s’accompagnaient de toutes quant à l’efficacité des « pilules du surlendemain » à base d’ulipristal. Selon un article du Huff Post, les doutes quant à l’efficacité du Norlevo à partir de 75kg étaient connus de son fabricant, HRA Pharma, bien qu’aucune mise en garde ne figure sur la notice française.

Des biais dans les études américaines sur l’efficacité des pilules du lendemain

Pour l’Agence Européenne du Médicament, le levanorgestrel et l’ulipristal restent donc efficace, même chez les femmes en surpoids. Pour en arriver à cette conclusion, l’agence européenne a conclu que l’échantillon et la méthode utilisée dans les études américaines ne permettaient pas de conclure avec certitude à une baisse d’efficacité chez les femmes en surpoids. Surtout, elle cite trois études de l’OMS qui montrent justement que l’efficacité de ces molécules ne diminue en rien avec l’augmentation de l’indice de masse corporelle. L’agence recommande néanmoins de prendre la pilule le plus tôt possible. Elle avertit également que le fait d’utiliser ces pilules comme un mode de contraception en diminue, par contre, l’efficacité.

Plus d'actu sur : La contraception en débat

Contraception naturelle : comment se protéger écolo
Contraception : pourquoi les Françaises continuent de bouder la pilule
Peut-on tomber enceinte pendant nos règles ?
Dans l'actu