Alzheimer : un médicament porteur d'espoir

Alzheimer : un médicament porteur d'espoir
Alzheimer : un médicament porteur d'espoir
Dans cette photo : Nicolas Sarkozy
Une équipe de chercheurs de la Pitié-Salpêtrière à Paris apporte de bonnes nouvelles. À la veille de la Journée mondiale de lutte contre Alzheimer, ils viennent de dévoiler les effets d'un médicament qui ralentirait la progression de la maladie.
A lire aussi


Une touche d’espoir pour les personnes atteintes d'Alzheimer. Cette maladie, qui frappe de plus en plus de monde et principalement les personnes âgées, reste pour la science bien mystérieuse. Pourtant, une équipe de chercheurs de la Pitié-Salpêtrière, emmenée par le Professeur Dubois, vient de révéler au Parisien le résultat des tests effectués sur un médicament. Sur 174 patients atteints de la maladie à un stade précoce, ceux qui ont pris le médicament présentent, au bout d’un an, une atrophie de l’hippocampe réduite de presque moitié moins (45%), par rapport à ceux qui ne l’ont pas pris. Cette partie du cerveau est le lieu où est concentrée la mémoire. Le médicament permettrait donc aux patients d’être traités aux premiers stades de la pathologie, ralentissant ainsi la progression de la maladie.
La molécule présente dans ce médicament ne serait apparemment pas nouvelle. Déjà largement utilisée contre Alzheimer, la Haute Autorité de Santé (HAS) pourrait d’ailleurs ne plus la rembourser à 100%.
Toutefois, le plus grand espoir des chercheurs est placé dans le vaccin contre Alzheimer, plus ou moins efficace sur les souris. Sept ou huit sont actuellement en préparation dans le monde. Les premiers résultats devraient être connus d’ici trois ans.

Nicolas Pouilley

(Source : leparisien.fr)

Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Alzheimer : identification de cinq nouveaux gènes liés à la maladie
Christine Orban raconte Alzheimer dans « Le pays de l’absence »
Les œstrogènes pour traiter Alzheimer ?
Alzheimer : Nicolas Sarkozy fait le point