Médicaments sous surveillance : le Primperan bientôt interdit aux enfants

Médicaments sous surveillance : le Primperan bientôt interdit aux enfants
Médicaments sous surveillance : le Primperan bientôt interdit aux enfants
Pointé du doigt pour ses effets secondaires, l’antispasmodique Primperan pourrait bientôt ne plus être prescrit aux moins de 18 ans. Les autorités sanitaires recommandent de le retirer du marché.
A lire aussi
Enfants de stars : une loi interdit aux paparazzi de les photographier
photo
Enfants de stars : une loi interdit aux paparazzi de les...


Ce n’est pas nouveau : les effets neurologiques indésirables du Primperan et de ses génériques sont déjà indiqués sur la notice d’utilisation. Cet antispasmodique prescrit contre les vomissements peut ainsi conduire à des mouvements anormaux de la tête et du cou. L’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) vient toutefois de réévaluer le rapport entre les bénéfices et les risques du médicament. Elle conclut que le risque est plus grand chez les enfants et les adolescents, plus sensibles, alors que l’efficacité du Primperan est discutable.
L’Afssaps recommande donc d’étendre les contre-indications du Primperan et ses génériques à tous les moins de 18 ans, et de retirer du marché les versions pédiatriques du médicament. Elle va même plus loin, en proposant par ailleurs « d'élargir la réévaluation de la balance bénéfice/risque chez l'adulte, particulièrement chez le sujet âgé en raison notamment du risque d'effets indésirables neurologiques et cardiovasculaires potentiellement graves ».

(Source : doctissimo.fr)

VOIR AUSSI

Médicaments dangereux : une nouvelle liste bientôt publiée
Médicaments dangereux : la liste des 77 publiée par l’Afssaps
Toutes nos actus sur les médicaments