À quoi ressemblerons-nous dans 100 000 ans ? - vidéo

À quoi ressemblerons-nous dans 100 000 ans ? - vidéo
À quoi ressemblerons-nous dans 100 000 ans ? - vidéo
Un chercheur en génomique et un artiste ont cherché à dessiner nos descendants, dans 100 000 ans. Large tête, grands yeux, peau sombre... Le résultat est surprenant, mais trouve toujours une explication scientifique. Une vidéo montre les résultats du projet, entre recherche sérieuse, art et science-fiction.
A lire aussi


Alan Kwan
, chercheur américain en génomique, et Nickolay Lamm, artiste, ont dressé le portrait-robot de nos descendants. Quel sera le visage humain dans 100 000 ans ? D’après les deux hommes, il évoluera beaucoup, notamment grâce à (ou à cause de, c’est selon) la manipulation génétique, qui devrait être monnaie courante dans le futur... Nous serions donc « adaptés » à voyager dans l’espace, grâce à de nouveaux attributs.

Quelques mutations pratiques

Pour affronter l’espace, nous pourrions bien être dotés de gros yeux. Sur le site de Nickolay Hamm, Alan Kwan explique que nous aurions « des yeux plus grands en réaction à l’environnement plus sombre des colonies situés plus loin du soleil que la Terre ». Les yeux auraient aussi « une paupière plus épaisse et des cils plus épais pour limiter les perturbations visuelles provoquées par l’absence ou le manque de gravité que peuvent déjà expérimenter aujourd’hui les astronautes dans la station spatiale internationale ». Notre peau changerait elle aussi, elle serait plus pigmentée afin de « limiter les dégâts de rayons UV beaucoup plus nocifs en dehors de la couche d’ozone protectrice de la Terre ».

Nous serions tous pareils ?

Argh ! D’après Nickolay Hamm et Alan Kwan, les êtres humains seront tous pareils… La manipulation génétique ayant fait son œuvre, nous aurions tous le même visage : symétrie parfaite et proportions idéales, nous aurions un nez droit et des traits forts. « Des caractéristiques physiques que les humains considèrent particulièrement attirantes », explique-t-ils. Finalement, le futur n’est peut-être pas si excitant que ça !



Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Smart cities : la ville du futur, c'est maintenant
Top 10 des métiers du futur : devenez clapotiseur, numéropathe ou murateur
Décoder les rêves : des scientifiques l'ont fait
La barre chocolatée au jus de fruit, futur goûter light des enfants ?