Alexia Laroche-Joubert: elle doit verser 1 million à Secret Story

 Alexia Laroche-Joubert: elle doit verser 1 million à Secret Story
Alexia Laroche-Joubert: elle doit verser 1 million à Secret Story
Dans cette photo : Alexia Laroche-Joubert
L’ancienne productrice de Star Academy, Alexia Laroche-Joubert, a été condamnée par le tribunal de commerce de Paris à payer à Endemol une amende d’1 million d’euros pour avoir copié l’émission de télé-réalité Secret Story.
A lire aussi
Secret Story saison 10 : Leila Ben Khalifa évoque son célibat après Aymeric
couple
Secret Story saison 10 : Leila Ben Khalifa évoque son...

Ancienne productrice au sein du groupe Endemol, Alexia Laroche-Joubert a quitté la société de production de Big Brother en 2008 pour s’installer à la présidence de la société ALJ Productions du groupe Banijay. En 2010, elle lance le concept de l’émission « Dilemme » sur W9, une émission de télé-réalité dans laquelle les candidats,enfermés dans une sorte de « cube », doivent réaliser des défis.

Une émission qui n’a pas plu à la société Endemol, trouvant le concept un peu trop ressemblant à celui de Secret Story sur TF1.  Un procès a donc été intenté contre Alexia Laroche-Joubert pour acte de concurrence déloyale.

La semaine dernière, on apprenait par le journal Le Parisien que le procès avait finalement tourné en faveur d'Endemol et que le tribunal avait interdit à Alexia Laroche-Joubert de produire une nouvelle saison de Dilemme. Pour info,  la productrice comptait exporter cette émission à l'étranger.

Aujourd’hui, le journal Le Monde a donné plus de précisions sur les sanctions appliquées à la productrice : le montant de l’amende dont devra s’acquitter Alexia Laroche-Joubert s’élève à 1 million d’euros ! En effet, elle devra verser 900 000 euros de dommages et intérêts à la société Endemol, et 100 000 euros pour le remboursement des frais de justice.

Selon Le Monde, le tribunal a infligé une lourde amende car Dilemme a entraîné une "confusion dans l'esprit du public quant à l'origine du programme, associé à Endemol par les téléspectateurs". Il a aussi interdit à Banijay (le groupe qui gère la société ALJ Productions) de vendre Dilemme dans d'autres pays .

A l’annonce de cette condamnation, Alexia Laroche-Joubert a décidé de faire appel, expliquant dans Le Parisien que « La société Endemol vise à constituer un monopole », et que cette décision de justice était « contraire au droit à la concurrence ».

Sources : Jeanmarcmorandini et Le Monde

Dans l'actu