Paraplégique, elle marche de nouveau grâce à un exosquelette - en vidéo

Paraplégique, elle marche de nouveau grâce à un exosquelette - en vidéo
Paraplégique, elle marche de nouveau grâce à un exosquelette - en vidéo
Lors d’une conférence organisée à Budapest (Hongrie) les 15 et 16 novembre par la « Singularity University » sur les technologies de demain, une femme, Amanda Boxtel, paraplégique, et son exosquelette ont particulièrement impressionné l’assistance.
A lire aussi
Women's March : "Il y a clairement un ras-le-bol des femmes"
News essentielles
Women's March : "Il y a clairement un ras-le-bol des femmes"

« Ma seule perspective jusqu’ici était de regarder les gens depuis mon fauteuil. Et croyez-moi, lorsqu’il y a une telle différence de niveau avec les autres, on se déconnecte », explique Amanda Boxtel, 43 ans, à l’assistance, dans la magnifique salle de concert de l’Académie de Budapest. Cette Australienne a perdu l’usage de ses membres inférieurs après un accident de ski, 21 ans plus tôt, selon le magazine Science et Avenir.

L'exosquelette est déjà une réalité

Mais depuis, la science a fait beaucoup de progrès. Ce qu’elle illustre, en saisissant une sorte de sac à dos rigide, depuis lequel elle déplie deux sortes de gouttières pour y mettre ses jambes. Elle l’enfile, le serre solidement. Puis, seule, aidée seulement par ses béquilles, se met debout, puis fais un pas, puis deux, devant un public stupéfait.

Elle, sourit. Depuis qu’elle est équipée de cet appareil - encore à l’état de prototype - sa vie n’est plus la même. Pour démontrer à quel point ce type d’appareil peut changer la vie de nombreuses personnes, elles aussi paraplégiques, l’entreprise Ekso Bionics lui a offert une visite de l’Empire State Building… debout - c’était en janvier 2012:

Depuis, Amanda s’est donné pour objectif de répandre son optimisme et son enthousiasme en sillonnant les conférences à travers le monde. Et de donner un aperçu assez extraordinaire d’un futur finalement très proche…