Charlotte Casiraghi : pourquoi elle n'a rien à envier à Kate Middleton

Charlotte Casiraghi : pourquoi elle n'a rien à envier à Kate Middleton
Charlotte Casiraghi : pourquoi elle n'a rien à envier à Kate Middleton
Dans cette photo : Charlotte Casiraghi
Son premier enfant (fruit de ses amours avec Gad Elmaleh) est né mardi soir et l'engouement de la presse est tel qu'on se croirait revenus en juillet dernier, peu avant la naissance du prince George. Charlotte Casiraghi serait-elle en train de détrôner Kate Middleton dans le panthéon des célébrités couronnées ?
A lire aussi

Généalogie

Certes, comme elle le rappelait à Vogue en 2011, elle n’est pas princesse (sa mère l’est). Mais Charlotte Casiraghi a tout de même pas mal de sang bleu dans les veines : née le 3 août 1986 au centre hospitalier Princesse-Grace de Monaco (où elle vient d'accoucher), Charlotte Marie Pomeline Casiraghi est le deuxième enfant de la princesse Caroline de Monaco et de l'industriel italien Stefano Casiraghi. Elle est donc la petite fille du prince Rainier III de Monaco et de la très mythique Grace Kelly. Le prince Albert II est son oncle, la princesse Stéphanie de Monaco est sa tante, la nouvelle sensation du Rocher Pauline Ducruet est sa cousine et Charlotte est 4e dans l'ordre de succession au trône. Bref il y a du niveau. Kate Middleton a le titre mais pas la généalogie haut-de-gamme. L’avantage va à Charlotte.

CV

Joli curriculum vitae pour Charlotte : bac mention très bien, prépa au lycée Fénelon, concours d’entrée à Normal Sup raté de peu, une licence de philo à la Sorbonne, des stages haut de gamme chez Robert Laffont et au journal britannique The Independant et une petite carrière de journaliste. Elle a même fondé avec deux amies une revue gratuite consacrée à la mode écologique Ever Manifesto. Kate Middleton a de son côté décroché une maîtrise d'Histoire de l'art à l'Université écossaise de St. Andrews (mouais). 2-0 pour Charlotte.

Aptitudes sportives

Charlotte, qui cumule décidément tous les talents, est aussi une cavalière émérite et excelle en saut d’obstacles. Elle a participé à de nombreux championnats d’équitation : Global Champions Tour, The Jumping International… et en 2010, son entraîneur parlait même des Jeux Olympiques. Sa grossesse a sans doute changé la donne. Côté couronne d’Angleterre, Kate Middleton était capitaine de l'équipe de hockey sur gazon lorsqu'elle était à la Marlborough School. Bien mais pas top.

Légitimité mode

Naturellement, Charlotte est AUSSI d’une beauté époustouflante et n’est pas une bleue côté mode : garde-robe pointue, places réservées sur le front row et une couverture de Vogue à son actif (en septembre 2011) sur laquelle elle était photographiée par Mario Testino. Le meilleur pour la fin : Charlotte Casiraghi est l’égérie de la ligne hippique de la marque italienne Gucci depuis 2009. Belle prestation. Pour rappel, Kate Middleton avait refusé de faire la couv’ du Vogue US la même année au grand dam d’Anna Wintour mais elle est tout de même l’icône mode de tout un pays. Le point va à Kate.

Amours

Ok Kate a épousé un prince mais Charlotte roucoule avec l’homme le plus drôle de France et accessoirement la 5e personnalité préférée des Français selon le dernier classement semestriel Ifop. Bonheur conjugal au beau fixe : leur premier enfant vient de naître. À ses débuts, la relation de Charlotte et Gad aurait attiré la désapprobation maternelle de Caroline de Monaco et les amoureux auraient été obligés de se cacher un peu. L’amour interdit entre la princesse et le saltimbanque : trop romantique. Encore un 10/10 pour Charlotte.

VOIR AUSSI

Charlotte Casiraghi : la date de naissance du bébé approche
Charlotte Casiraghi : le prénom de son bébé déjà choisi ?
Charlotte Casiraghi : une suite royale et high tech pour son accouchement