Elle achète et boit une bouteille d'eau contenant le sperme de son épicier

Elle achète et boit une bouteille d'eau contenant le sperme de son épicier
Elle achète et boit une bouteille d'eau contenant le sperme de son épicier
Le fait divers fait grand bruit en Australie : Alicia Cooper, une habitante de Perth, a eu la mauvaise surprise de découvrir qu'il y avait du sperme dans une bouteille d'eau achetée dans une épicerie. Après analyses, il s'avère que le liquide séminal est celui de l'épicier, contre lequel elle a porté plainte.
A lire aussi


C’est prouvé scientifiquement : le sperme a des effets anti-dépresseurs sur les femmes. Force est de constater que ce bienfait ne fonctionne pas toujours, puisqu’après avoir bu le sperme de son épicier par mégarde, Alicia Cooper, une habitante de Perth (Australie), a connu une grande dépression. C’est ce qu’ont indiqué ses avocats vendredi. L’intéressée, de son côté, affirme avoir senti « instantanément » que quelque chose « n’allait pas » avec la bouteille.

>> Le sperme et ses bienfaits sur la santé <<

La victime engage une action en justice

Elle porte plainte, sans savoir ce qui cloche avec sa bouteille d’eau. C’est après des analyses que le sperme est découvert. Une expertise ADN permet de confondre son propriétaire, à savoir l’épicier qui lui a vendu la bouteille. Des poursuites ont été engagées contre lui. En cause, l’humiliation vécue par Alicia Cooper, mais également la dépression que la victime aurait subie après avoir bu l’eau mêlée au sperme du commerçant de proximité. L’homme a d’ailleurs été mis hors d’état de nuire, puisqu’il ne gère plus l’épicerie.

Après un échec devant le tribunal pénal, Alicia Cooper retente sa chance au civil. Elle espère obtenir des dommages et intérêts. À la suite de sa dépression, elle a du avancer certains frais médicaux pour se soigner. D’après la presse australienne, elle ne peut plus supporter la marque de la bouteille incriminée, et craint tout ce qui n’a pas été préparé à la maison.