Elie Semoun écrit une lettre à Dieudonné - vidéo

Elie Semoun écrit une lettre à Dieudonné - vidéo
Elie Semoun écrit une lettre à Dieudonné - vidéo
Dans cette photo : Elie Semoun
Alors que le bras de fer se poursuit, entre l'Etat et Dieudonné, en vue de l'interdiction de l'ensemble des représentations de l'humoriste, Elie Semoun, attaqué depuis plusieurs jours sur Twitter, a choisi de répondre à son ex-comparse dans l'émission Clique, animée par Mouloud Achour, diffusée samedi 11 janvier à 12h30 sur Canal Plus. Les premières images sont à découvrir ci-dessous.
A lire aussi


« C'est presque pas un sketch, c'est presque la lettre d'un ami trahi et trompé (…) j'avais envie de dire ça ». « J'ai pas trop envie de parler dans les médias, ça ne sert à rien, je ne suis pas l'attaché de presse de Dieudo », a déclaré Elie Semoun en marge de l'émission Clique, diffusée, samedi 11 janvier à 12h30, sur Canal Plus. L'ancien compère de Dieudonné répondra dans un sketch aux récents propos de celui qui a vu sa représentation au Zénith de Lille annulée par le Conseil d'Etat.



Elie Semoun réagira donc dans le programme animé par Mouloud Achour après avoir été violemment attaqué sur Twitter ces derniers jours. « Je vais répondre à ma façon à tout ça dans quelques jours », avait indiqué l'humoriste sur le site de microblogging, mardi 7 janvier. Et de poursuivre : « En attendant, cessez les insultes. Ce déchaînement antisémite, ce n'est pas la France ». «Tout ce que je dirai à Dieudo, que je connais mieux que personne, je lui ai dit en face, contrairement à certains ici », a-t-il ajouté, hier sur le réseau social.

L'ex-duo comique avait connu un grand succès au cours des années 1990 avec des sketchs dénonçant le racisme sous toutes ses formes. Les deux hommes se sont séparés, à mesure que Dieudonné s'est rapproché de personnalités comme Alain Soral ou encore le négationniste Robert Faurisson.

Interdit de spectacle au Zénith de Nantes, après que le Conseil d'Etat, saisit en urgence par Manuel Valls, a annulé la représentation pour «risques de troubles à l'ordre public », l'humoriste-polémiste accusé d'antisémitisme a décidé de saisir le Conseil d'Etat, ce vendredi 10 janvier, suite à la décision prise par le tribunal administratif d'Orléans qui a annulé une nouvelle représentation de son spectacle, Le Mur, programmé ce soir à Tours.