Scarlett Johansson n'est pas du tout fan des Français - vidéo

Scarlett Johansson n'est pas du tout fan des Français - vidéo
Scarlett Johansson n'est pas du tout fan des Français - vidéo
Dans cette photo : Scarlett Johansson
Installée à Paris depuis ses fiançailles avec le frenchy Romain Dauriac, Scarlett Johansson a réalisé que ses habitants n'étaient pas ces êtres charmants et un peu désuets dépeints dans les films hollywoodiens. Pressés, mal polis, voire carrément grossiers : la comédienne a dressé un portrait pas vraiment reluisant des Parisiens.
A lire aussi


Le French Bashing continue. Après l'article « The Fall of France » de Newsweek, dans lequel la journaliste Janine di Giovanni décrivait la semaine dernière, une France exsangue, privée de ses forces vives et où le prix d'un demi-litre de lait coûte un bras, c'est au tour de Scarlett Johansson de s'en prendre plutôt vertement à son pays d'adoption. Invitée sur le plateau de The Late Show with David Letterman, la pulpeuse actrice a dressé un sévère portrait des habitants de Paris, ville dans laquelle elle a élu domicile depuis ses fiançailles avec Romain Dauriac.

La star de Don Jon a ainsi confié être tombée des nues quand elle s'est rendue compte que les Parisiens étaient bien moins charmant dans la réalité qu'au cinéma. Sans doute influencée par l'image « Nouvelle Vague » dont bénéficient les Parisiens à l'étranger, Scarlett a bien vite déchanté.

« Quand je suis arrivée là-bas, je pensais que le cliché des Parisiens grossiers était faux, a raconté Scarlett Johansson. Je disais « les gens ne sont pas méchants, ils sont merveilleux ! » Mais ça, c'était avant de venir vivre ici et que les gens ne décident d'être désagréables avec moi ! »

Et il y a une manie parisienne en particulier, que Scarlett ne supporte pas : leur incapacité à s'écarter de la route d'un autre piéton. « À New York, a-t-elle expliqué, il y a une sorte de chorégraphie, les gens évitent de se rentrer dedans. À Paris, les gens se bousculent et ne s'excusent même pas. Je suis moi-même devenue agressive avec les gens, et à vrai dire je m'en fiche… » Avant d'ajouter, dans une remarque un peu condescendante : « Quand je suis arrivée à Paris, je pensais que c'était une ville provinciale où les gens ne savent pas marcher […] Mais non, ils sont juste désagréables. » Scarlett s'est ensuite rattrapée maladroitement en expliquant qu'elle n'avait pas envie « d'offusquer toute une nation ». Ne t'inquiète pas Scarlett, les Français sont peut-être désagréables, mais ils ne sont pas rancuniers.