Susan Boyle : millionnaire et à la recherche d'un travail

Susan Boyle : millionnaire et à la recherche d'un travail
Susan Boyle : millionnaire et à la recherche d'un travail
Dans cette photo : Susan Boyle
Multi millionnaire et mondialement connue, Susan Boyle, la grande gagnante de l'édition 2009 du télécrochet « Britain's Got Talent » serait pourtant intéressée par un job d'étudiant. La chanteuse de 52 ans aurait ainsi postulé à un poste de caissière payé le SMIC.
A lire aussi


Propulsée par l’émission Britain's Got Talent en 2009, la quinquagénaire Susan Boyle est aujourd’hui multi millionnaire grâce aux ventes de son album I dreamed a dream, qui s’est arraché à plus de 10 millions d'exemplaires dans le monde, lui assurant un très confortable pécule. Et pourtant, il semblerait que la chanteuse britannique ne dirait pas non à un peu de beurre supplémentaire dans les épinards. En effet, selon le journal britannique The Sun, Susan Boyle serait sur le point de postuler à un poste de caissière dans une boutique de l'enseigne Ladbrokes. Située à Blackburn, à proximité du domicile de la chanteuse, cette entreprise de bookmakers avait affiché en vitrine une annonce d’emploi rémunéré 6 livres de l’heure ( soit environ 6,90 euros). David Corr, 28 ans, manager du magasin, a rapporté au Sun que Mme Boyle a « passé le pas de la porte et s'est renseignée sur le poste à pourvoir. Nous étions estomaqués de la voir fouler le pas du magasin ! ». Le manager a expliqué à la chanteuse que les candidatures se faisaient en ligne et l’a dirigée vers le site internet de l’enseigne si elle souhaitait postuler.

Un job de caissière pour tromper l'ennui

Selon un habitant de Blackburn qui s’est confié au Sun, la démarche de la chanteuse qui croule sous les millions n’est pas si étonnante que cela : Susan Boyle chercherait en effet plus à sortir de sa routine qu’à se faire un peu d’argent de poche. « De toute évidence elle n’a pas besoin d’argent », a-t-il commenté, estimant que c’est plutôt pour elle un moyen de « s'intégrer dans la communauté ».