Anne Hidalgo officiellement élue maire de Paris, Bruno Julliard 1er adjoint

Anne Hidalgo officiellement élue maire de Paris, Bruno Julliard 1er adjoint
Anne Hidalgo officiellement élue maire de Paris, Bruno Julliard 1er adjoint
Dans cette photo : Bertrand Delanoë
Anne Hidalgo, candidate socialiste à la mairie de Paris, a été officiellement élue maire de Paris ce samedi 5 avril, en conseil municipal. Elle a nommé Bruno Julliard, jeune pousse promue par Bertrand Delanoë, comme premier adjoint à la culture, aux métiers d'art, à la nuit et aux relations aux arrondissements.
A lire aussi
Mairie de Paris : Hidalgo attend que NKM prouve sa modernité
elections
Mairie de Paris : Hidalgo attend que NKM prouve sa...

C’est duc fait: Anne Hidalgo succède officiellement à Bertrand Delanoë, après un vote formel du Conseil de Paris qui a fait d’elle, à 91 voix contre 163, la première femme maire de la capitale. Elle devra composer avec une majorité qui compte en son sein les Verts et le PCF. La droite, le centre, et l’unique élue du Parti de Gauche Danielle Simonnet, ont tous voté blanc.

>> Lire aussi: Eric Fassin à propos des municipales - « les politiques mettent en scène leur impuissance » <<

Bruno Julliard, 33 ans, devient premier adjoint

La nouvelle maire de Paris s’est entourée de Bruno Julliard, en tant que premier adjoint à la culture, aux métiers d'art, à la nuit et aux relations aux arrondissements. Ce protégé de Bertrand Delanoë de seulement 33 ans a connu une ascension accélérée au sein de l’appareil socialiste, comme le souligne le site de Metronews. Il était au premier plan tout au long de la campagne d’Anne Hidalgo.

Les regrets de NKM

Le journal le Monde est de son côté revenu sur les déclarations offensives de Nathalie Kosciusko-Morizet suite au vote. L’ex-candidate UMP a regretté que l’élection ne reflète pas « la stricte expression du vote des Parisiens ». Relevant qu’à cause du système de vote indirect (identique à celui en vigueur à Lyon ou à Marseille), Anne Hidlago s’apprête à diriger une ville, malgré le fait qu’elle soit « minoritaire en voix ».