Européennes: Michèle Alliot-Marie explique que cela va lui faire “perdre de l’argent” - vidéo

Européennes: Michèle Alliot-Marie explique que cela va lui faire “perdre de l’argent” - vidéo
Européennes: Michèle Alliot-Marie explique que cela va lui faire “perdre de l’argent” - vidéo
Être élu(e) au Parlement européen est-il gouffre financier ? C’est du moins ce que semble penser Michelle Aliot-Marie. Invitée sur le plateau d’i>Télé, la tête de liste UMP de la région Sud-ouest a ainsi défendu sa candidature aux européennes. Ce qui n’a pas manqué de déclencher un véritable tollé au sein de la classe politique, mais aussi sur les réseaux sociaux.
A lire aussi

« Ce que je fais aujourd'hui me rapporte beaucoup plus d'argent. Je vais perdre de l'argent en allant au parlement européen », a déclaré benoîtement Michèle Alliot-Marie pour justifier sa candidature aux européennes. Perdre de l’argent ? Rappelons que l’indemnité des euro-députés s’élève à 6200 euros nets mensuels auxquels il convient d’ajouter une prime d’assiduité de 304 euros par séance. Si on arrondit à deux séances par semaine, et si on part du principe que Michèle Alliot-Marie sera, si elle est élue, très assidue, elle touchera plus de 7400 euros par mois (pour son seul mandat au Parlement européen). Certains sites parlent de plus de 11.000 euros nets mensuels. En deçà, c'est le seuil de pauvreté.

Twitter se gausse des malheurs de Michèle Alliot-Marie

Evidemment, sur les réseaux sociaux, la nouvelle a fait tâche d'huile. Il y a tout d’abord, comme le relève le Huffington Post, cette parodie des jeunes de l’UDI qui appellent à la mobilisation autour d’un « Mamathon »:

Dautres la soutiennent (ou font semblant):

Mais la plupart restent des réactions simplement outrées: