Affaire DSK : Anne Sinclair, portrait d'une femme amoureuse

Affaire DSK : Anne Sinclair, portrait d'une femme amoureuse
Affaire DSK : Anne Sinclair, portrait d'une femme amoureuse
Dans cette photo : Anne Sinclair
"Comment peut-elle le soutenir encore après une telle humiliation ?" C'est la question que se posent beaucoup de femmes, avant même de savoir si DSK sera reconnu coupable ou non des actes qui lui sont reprochés. Et pourtant, Anne Sinclair a bien traversé l'Atlantique et attend patiemment qu'on lui permette de voir enfin son époux en prison.
A lire aussi

"Je ne doute pas que son innocence soit établie". C'est par ce communiqué concis posté sur son blog suite à la révélation du scandale qu'Anne Sinclair a apporté une nouvelle fois son soutien indéfectible à son mari.

Autrefois grande star des médias, Anne Sinclair a connu une célébrité énorme au moment où elle présentait l'émission "7 sur 7", dans laquelle elle recevait des hommes politiques. On se souvient de son regard bleu et de ses pulls angoras, qui faisaient fantasmer les honnêtes pères de famille. En 1989, alors qu'elle coprésente "Questions à domicile" avec Jean-Marie Colombani, elle croise le regard de celui qui deviendra son second mari, Dominique Strauss-Kahn. Le coup de foudre est réciproque, et le jeune loup du PS et la journaliste en vue convolent deux ans plus tard. En 1997, elle quitte le devant de la scène pour éviter les conflits d'intérêt et laisser toute la lumière au nouveau ministre de l'Economie.

Depuis, Anne Sinclair se dévoue toute entière à la carrière de son mari, mettant tous les moyens dont elle dispose pour le faire arriver aux plus hautes marches du pouvoir. Héritière d'une très grande fortune par son grand-père, Paul Rosenberg (on parle de plusieurs centaines de millions d'euros), elle le "met à l'abri du besoin pour toujours", selon la propre expression de DSK. Elle achète d'ailleurs à son nom leur grande maison de Washington, ainsi que le fameux ryad à Marrakech auquel fait lourdement allusion Bernard Debré dans son article à charge contre DSK. Et lorsque surgissent les scandales qui feront trembler l'édifice, Anne Sinclair reste d'une dignité et d'une fidélité sans faille à son époux : quand il doit démissionner après le scandale de la MNEF, ou lorsqu'on lui évoque lourdement les moeurs légères de ce mari séducteur. Jusqu'au jour où la vraie trahison éclate aux yeux du monde, et qu'est révélée à la presse la liaison entretenue par DSK avec Piroska Nagy, une employée du FMI. Selon leurs proches, leur couple a alors failli ne pas résister. Mais l'amour de cette femme pour cet homme restera une fois encore plus fort. A l'instar d'Hilary Clinton, Anne Sinclair décide une fois de plus de passer l'éponge. "Cette liaison d'un soir est derrière nous. [...] Nous nous aimons comme au premier jour", publiera-t-elle alors sur son blog.

Aujourd'hui, la femme amoureuse a rejoint son mari emprisonné dans sa ville de naissance. Décrite comme "combattive et effondrée", elle attend de pouvoir s'expliquer une fois de plus, afin de sauver de l'infernale machine judiciaire américaine celui qu'elle préfère croire envers et contre tout. "Je ne crois pas une seule seconde aux accusations qui sont portées contre mon mari", a-t-elle ajouté sur son blog, espérant certainement pouvoir fêter leurs vingt ans de mariage, en novembre, en repensant à cette sombre histoire comme à un cauchemar depuis longtemps derrière elle.

VOIR AUSSI

DSK et Anne Sinclair : 50 000$ par mois pour une villa de 632m2 à Tribeca

DSK : Comme Anne Sinclair, 63% des femmes soutiendraient leur mari

DSK : 57% des Français penchent pour la théorie du complot

DSK : du magnifique Sofitel à la terrible prison de Rikers Island

DSK : sept chefs d'accusation pour une peine maximale de 74 ans de prison

Tristane Banon : une autre "affaire DSK" en France ?