Harry : le prince très ému au Brésil en pensant à Lady Di

Harry : le prince très ému au Brésil en pensant à Lady Di
Harry : le prince très ému au Brésil en pensant à Lady Di
En voyage officiel au Brésil, le prince Harry a été ému aux larmes en visitant un orphelinat dans la banlieue de São Paulo. Il a confié aux journalistes que l'histoire de deux fillettes élevées par leur grand-mère après la mort de leur mère lui avait rappelé la perte de sa propre mère, la princesse Diana.
A lire aussi


Le 31 août 1997, Lady Di disparaissait dans un tragique accident de voiture, sous le pont de l'Alma, à Paris, laissant ses deux fils William et Harry orphelins. Et si depuis dix-sept années ont passé, Harry, 13 ans au moment des faits, a dû apprendre à grandir sans avoir sa mère à ses côtés. Profondément touché lorsque l'on évoque son souvenir, Harry s'est laissé aller à l'émotion mercredi 25 juin, alors qu'il visitait un orphelinat à Diadema, dans la banlieue de São Paulo.

Le frère du duc de Cambridge a en effet profité de son voyage officiel au Brésil pour rendre visite à l'association ACER, qui aide les orphelins à retrouver des membres de leur famille élargie. Sur place, il a été particulièrement ému par deux petites filles, Karina, 8 ans, et Caroline, 9 ans. Devant les journalistes, les deux fillettes ont confié au prince Harry être élevées par leur grand-mère après que leur père a été emprisonné et leur mère assassinée. Bouleversé par leur destin tragique, US Weekly rapporte qu'Harry n'a pas pu s'empêcher de verser une larme.

Ce n'est qu'une fois la visite de l'orphelinat terminée que le prince a expliqué aux médias les raisons de sa très grande émotion. « Il y a deux petites filles... Je suis assez ému rien qu'en les regardant. [...] Elles ont fait preuve de courage, et me regardant et en me souriant... Je voulais apporter ma petite contribution en utilisant mon expérience personnelle pour leur faire comprendre que j'ai vécu la même chose », a-t-il déclaré, avant d'ajouter avec humour : « D'aussi loin que je me souvienne, c'est la première fois que je pleure comme une madeleine en public ! »