Chirac/Hollande : l'humour corrézien au programme de la présidentielle de 2012

Chirac/Hollande : l'humour corrézien au programme de la présidentielle de 2012
Chirac/Hollande : l'humour corrézien au programme de la présidentielle de 2012
Dans cette photo : Jacques Chirac
Samedi, Jacques Chirac a rencontré François Hollande lors d'une visite au musée de Sarran. Il en a profité pour affirmer devant les caméras vouloir voter en 2012 pour le candidat aux primaires socialistes. Retour sur ses déclarations.
A lire aussi

"A la suite des échanges que j'ai eus hier (samedi) avec François Hollande lors de la visite du musée de Sarran, je tiens à apporter les précisions suivantes : il s'agissait d'humour corrézien entre républicains qui se connaissent de longue date." Voilà la déclaration de notre ancien Président.

En effet, samedi lors d'une rencontre samedi, Jacques Chirac déclarait : « Je voterai Hollande. » Cette phrase a été reprise par tous les médias. Au regard de la polémique, Jacques Chirac a tenu à apporter des précisions  : "Je déplore que cela ait pu être interprété autrement."

Il affirme également qu'il ne prendra pas part au débat pour la Présidentielle de 2012 : "C'est un choix et un principe auxquels je me suis tenu depuis la fin de mon mandat."

François Hollande, candidat à la primaire PS, avait relativisé les propos de Jacques Chirac samedi devant les caméras. "C'est une plaisanterie, c'est pour énerver ses amis, c'était sur le mode du sourire", avait-il dit en faisant valoir qu'il ne fallait "pas voir là une déclaration".

Mais certains pensent que Jacques Chirac savait ce qu'il faisait et qu'il voulait marquer le fait qu'il ne voterait pas pour Nicolas Sarkozy. C'est le cas notamment de Jean Marie Le Guen, qui déclare : «Il savait qu'il exprimait une certaine distance vis-à-vis de Nicolas Sarkozy et la disponibilité de très nombreux Français à une autre politique».

VOIR AUSSI

Taxe « Chirac » sur les billets d’avion : plus de 163 millions d’euros en 2010

Emplois fictifs : Jacques Chirac à la barre

François Hollande favorable au mariage gay

Femmes en politique : la conquête par les réseaux