Viol conjugal : une campagne choc pour en finir avec ce tabou

Viol conjugal : une campagne choc pour en finir avec ce tabou
Viol conjugal : une campagne choc pour en finir avec ce tabou
Plusieurs milliers de femmes sont concernées par le viol conjugal. C’est pourquoi, afin de communiquer sur le sujet et pour qu’il ne reste plus tabou, une campagne télé et internet a été mise en place par le Collectif Féministe « Contre le Viol ».
A lire aussi
#RespectezNosRègles, la campagne de CARE pour briser le tabou menstruel
News essentielles
#RespectezNosRègles, la campagne de CARE pour briser le...

«Une femme, elle doit répondre à toutes les envies de son mari. C’est ça, le devoir conjugal. Et puis, elle ne peut rien dire, avec les enfants qui dorment à côté. Où elle irait se plaindre? J’ai été violée par mon mari! T’imagines! Une femme sans son mari, c’est rien… Et le sexe, c’est humain… ». Tels sont les mots entendus sur cette campagne, mots prononcés par une voix d’homme.

On dénombre environ 75 000 femmes violées par an et dans huit cas sur dix, l’agresseur est une personne de leur entourage. On entend par viol conjugal le fait qu’une femme soit violée par son conjoint.

Trente secondes suffisent pour comprendre cette campagne qui sera diffusée à la télévision mais aussi sur internet.

Le Collectif Féministe « Contre le Viol » est à l’origine de cette campagne d’information et de sensibilisation. Il faut en arrêter avec le terme devoir conjugal : « Contrairement à certaines idées reçues, le mariage ne donne aucun droit à disposer du corps de son partenaire », décrypte le docteur Gilles Lazimi, coordinateur de la campagne.

En France, le viol conjugal est considéré comme un crime depuis 1992 et l’accusé peut encourir une peine de prison sérieuse.

Numéro vert : 0.800.05.95.95

Plus d'informations sur le site officiel du Collectif Féministe "Contre le Viol"


 

VOIR AUSSI

Lutte contre les violences faites aux femmes, le bilan

Viol : la honte doit changer de camp !